Riverdale, The 100… 5 teen séries qui ont basculé dans le (très) glauque

13 septembre 2019 - 19h33

La teen série est un genre qui a fait ses preuves depuis longtemps. Centrée sur des adolescents, elle se veut souvent légère, drôle, romantique, dramatique et parfois carrément glauque au fil des saisons. La preuve avec ces 5 exemples.

Riverdale

C’est le 26 janvier 2017 que les téléspectateurs américains sont introduits au pitch bien sombre de Riverdale : un adolescent disparaît mystérieusement puis est retrouvé mort. Une enquête débute alors et occupe toute l’intrigue de la première saison. C’était sans compter sur l’arrivée du terrifiant tueur à la cagoule dans les derniers instants du season finale, et Riverdale prend des allures de film d’horreur en saison 2. Entre l’arrivée d’un serial killer qui hante la ville, des parents creepy qui envoient leurs gosses en thérapie de conversion ou encore le retour d’un fils illégitime méga flippant, il y a de quoi frissonner chaque minute…

Teen Wolf

Si l’on compare la première saison de Teen Wolf à sa dernière, on réalise qu’il y a un monde entre les deux. La teen série de MTV, qui se veut drôle et romantique à ses débuts, développe sa mythologie de façon considérable et propose des intrigues de plus en plus sombres. Les fans sont hantés à jamais par la scène d’introduction de la saison 5, avec une Lydia inconsciente et enfermée à Eichen House, ou encore de tous les passages entre Stiles et sa mère.

The 100

The 100 et son univers post-apocalyptique partent avec quelques points d’avance en matière de glauque. Et plus les saisons passent, plus on assiste à des scènes hardcore ! Des morts choc (RIP Lexa) aux repas de gelée humaine, la série se veut de plus en plus adulte, sombre et méga gore.

Pretty Little Liars

Adaptée des romans de Sara Shepard, la série Pretty Little Liars n’a pas un pitch des plus joyeux. Tout commence par l’étrange disparition d’Alison DiLaurentis, lors d’une soirée avec ses amies. Un an après, le cadavre de l’adolescente est retrouvé et ses copines commencent à recevoir des messages signés -A menaçant de dévoiler leurs plus gros secrets… Ambiance. Malgré tout, le show garde une pointe de légèreté et surtout de glamour, suivant le quotidien de ses héroïnes et leurs familles dans une banlieue chic américaine. Mais le grand méchant -A n’hésite pas à jouer avec les vies des Liars qui deviennent littéralement ses poupées. On assiste à de véritables scènes de torture, pénibles à regarder, tel que Hanna se faisant électrocuter ou Spencer bloquée dans une douche à vapeur. La palme revient sans doute à Jessica qui enterre sa fille de 14 ans, vivante.

Les Frères Scott

Le romantisme et la légèreté des premières saisons laissent place à (beaucoup) plus de noirceur dès la saison 4, qui introduit le faux demi-frère de Peyton. Souvenez-vous de Derek, le psychopathe qui stalkait la jeune femme et a fini par la séquestrer dans son grenier le soir du bal de promo. À partir de là, la ville de Tree Hill va accueillir bien d’autres personnages creepy, de Nanny Carrie à Xavier.

 

Eliott Azoulai
Journaliste
[email protected]

Fils spirituel de - Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld
Snack&Chill du moment - Ugly Betty & des churros
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter