Shrill : la sérieuse obsession de la semaine

13 mars 2019 - 18h57

Après The Widow et Now Apocalypse, Serieously vous propose une toute nouvelle série à découvrir : Shrill. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la comédie touchante d’Aidy Bryant.

C’est quoi ?

Cette comédie est inspirée du roman auto-biographique de Lindy West, Shrill : Notes from a Loud Woman. Cette comédienne, autrice et activiste américaine est notamment connue pour ses écrits féministes, mais aussi son implication dans le « fat acceptance movement », visant à contrer la grossophobie et promouvoir l’image des personnes en surpoids dans la société.

Au centre de Shrill, on retrouve Annie, une jeune femme grosse qui veut faire évoluer sa vie, sans changer son corps pour autant. Journaliste, elle tente de percer dans ce milieu malgré un boss tyrannique, tandis qu’elle enchaîne les mauvais mecs et est confronté aux remarques de sa mère, cherchant à tout prix à lui faire perdre du poids. Sans cesse jugée sur l’aspect de son corps, Annie va avoir une prise de conscience en réalisant qu’elle est finalement aussi douée que n’importe qui.

Y a qui ?

L’héroïne de Shrill, Annie, est jouée par la talentueuse et hilarante Aidy Bryant, connue notamment pour ses sketchs du Saturday Night Live. Lolly Adefope (Lovesick) joue sa meilleure amie et colocataire, tandis qu’on retrouve Luka Jones de Up All Night dans le rôle de son petit ami exécrable, Ryan. Son boss est interprété par John Cameron Mitchell (Girls, The Good Fight) et c’est Julia Sweeney (Stuart Little, Saturday Night Live) qui est la mère d’Annie.

Lorne Michaels (Saturday Night Live) et Elizabeth Banks (Hunger Games, Pitch Perfect) font notamment parmi des producteurs exécutifs de Shrill.

C’est où ? C’est quand ?

Les 6 épisodes de Shrill sortent dès le vendredi 15 mars sur la plateforme de streaming américaine Hulu. Chaque épisode a une durée de 30 minutes, de quoi binger la comédie en une après-midi.

C’est un peu comme…

Au final, Shrill est surtout une série sur l’acceptation de soi et apprendre à vivre avec qui on est dans la société actuelle. Sur ces plans-là, la comédie de Hulu fait notamment penser à Girls, le show de Lena Dunham qui a lui aussi voulu casser les codes, notamment avec la représentation de personnages et corps différents de ce qu’on peut voir habituellement dans son écran. Le rapprochement peut être aussi fait avec Please Like Me, une dramédie australienne centrée sur Josh, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui découvre son homosexualité. A l’instar de Josh qui doit apprendre à s’accepter et naviguer contre les discriminations, Annie vit des situations similaires avec son surpoids.

Ce détail qui change tout

La véritable pépite de la série est Aidy Bryant, héroïne mais aussi scénariste pour Shrill. Celle qui brille toutes les semaines dans la célèbre émission à sketchs, Saturday Night Live, donne toute sa valeur à la comédie de Hulu. On la connaissait en comique, mais avec Shrill on la découvre aussi attachante puisque la série balance entre le drame et la comédie. Vous en redemanderez encore après les 6 petits épisodes proposés par Hulu.

Marion Le Coq
Fille spirituelle de Veronica Mars et Ragnar de Vikings.
Let Them Binge parfait : Friends avec du vin et de la pizza avec ma BFF.