Vikings : cette star de la série a adoré la mort de son personnage

Publié le 6 janvier 2021 - 11h10

Les derniers épisodes de Vikings sont enfin arrivés après de longs mois d’attente, et il faut le dire : de nombreux personnages importants ont trouvé la mort. Alex Høgh Andersen s’est confié sur la mort d’Ivar qu’il a beaucoup aimée.

 

La fin de l’année 2020 a été généreuse avec les fans de Vikings : les 10 derniers épisodes de la série sont arrivés en même temps pour leur offrir une conclusion très attendue. Mais cela n’a pas été de tout repos, alors que l’avenir de Kattegat n’était pas décidé et que les fils de Ragnar avaient encore des choses à accomplir. Si Bjorn est mort dès l’épisode 11, après une dernière apparition héroïque, il a fallu attendre le dernier épisode pour voir Ivar rendre l’âme, au milieu d’un champ de bataille en Angleterre.

Si sa mort n’a pas plu à tous les fans, Alex Høgh Andersen, lui, l’a adorée, et a même aidé Michael Hirst – le créateur de la série – à la concevoir. Comme il l’explique dans une interview pour Etonline. « C’était une chose tacite, nous savions tous les deux qu’il allait mourir. Il l’a écrit et nous avons parlé de la façon dont cela allait se passer. Et c’était la chose la plus naturelle au monde, en fait. » raconte-t-il.

« Le gars le plus extrême de Vikings, meurt de la manière la plus humaine possible »

L’acteur confie avoir beaucoup aimé les derniers instants d’Ivar et la différence avec les autres personnages : « Le fait qu’il ait peur à la fin et qu’il ait été poignardé par un jeune soldat innocent, au hasard… J’ai vraiment aimé toutes ces choses. Et ce sont des éléments que j’ai imaginés avec Michael, parce que nous le voulions vraiment – en particulier moi, je voulais vraiment qu’il meure d’une manière complètement différente de tout le monde. Dans Vikings, les personnages subissaient cette mort massive, héroïque, presque religieuse. J’ai trouvé vraiment intéressant, très authentique et organique que le gars le plus religieux de tous, le gars le plus extrême de tous, meure de la manière la plus humaine possible et presque ennuyeuse même, de la manière la plus naturelle, la plus simple. J’ai beaucoup aimé ça. »

Par dessus tout, c’est l’humanité soudaine de son personnage qui a séduit Alex Høgh Andersen : « C’était vraiment important pour moi, que le gars qui avait été le moins humain tout au long de cette série, se montre absolument humain dans son dernier souffle et qu’il ait peur. C’était extrêmement important, car cela montrait qu’il était, à la fin de tout cela, réellement humain. Et ce n’était pas un dieu. C’était juste un petit enfant plus brisé à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il n’y a rien de mal à avoir peur, c’est la chose la plus humaine d’avoir peur lorsque vous êtes sur le point de mourir. J’ai vraiment aimé ça. Et j’ai vraiment aimé que nous ayons la chance de le rendre humain à la fin. C’était important pour moi.« 

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter