10 anecdotes que vous ne saviez pas sur la série The Handmaid’s Tale

3 décembre 2019 - 12h30

A l’occasion de la sortie en DVD et Blu-ray de la saison 3 de The Handmaid’s Tale, découvrez 10 anecdotes que vous ignoriez probablement sur la série.

#1 – La signification des couleurs

Les couleurs jouent un rôle important dans les costumes de la série. Les Servantes sont en rouge pour représenter Marie Madeleine mais aussi le sang de l’accouchement, la couleur officielle est Pantone 202 CP, surnommé “élément vital” (“lifeblood”, en anglais) par la directrice des costumes. Tandis que les Épouses portent un bleu représentant la pureté. De leur côté, les hommes sont en noir, symbole de pouvoir.

#2 – Margaret Atwood a un cameo dans le tout premier épisode

La série est inspirée du célèbre roman éponyme de Margaret Atwood, mais saviez-vous que l’autrice fait un cameo dans le tout premier épisode ? Elle y joue une Tante qui met une gifle à Offred lorsque celle-ci désobéit.

#3 – Il s’agit de la 10e adaptation du roman

La série est d’ailleurs loin d’être la première adaptation de ce roman extrêmement populaire. L’ouvrage a donné lieu à un film, un opéra, un ballet, des représentations théâtrales, des adaptations radio ou encore une bande dessinée, rien que ça !

#4 – Le véritable prénom d’Offred n’est jamais prononcé dans le roman

Si très rapidement la série nous dévoile le véritable prénom d’Offred, June Osborne, le livre garde cet élément secret et l’identité de l’héroïne n’est explicitement jamais révélée, même si beaucoup sont partis du principe que c’était June.

#5 – Le numéro d’identification de June

Le numéro inscrit sur la boucle d’oreille d’identification de June a un message caché derrière et est donc loin d’être anodin. En effet, on peut y lire le nombre 1985, année à laquelle le roman de Margaret Atwood a été originellement publié.

#6 – Les œuvres d’art des Waterford sont volées…

Comme si on avait encore besoin d’arguments pour détester le couple Waterford, voilà qu’on apprend que toutes les œuvres d’art qui se trouvent dans leur demeure sont en réalité volées. Il s’agit de copies de tableaux se trouvant au Musée des Beaux-Arts de Boston. L’idée derrière ce détail est de laisser entendre que, comme les Nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Commandants de Gilead se sont servis après leur coup d’état.

#7 – Amanda Brugel a un lien particulier avec le roman

L’actrice qui interprète Rita dans la série, la Martha qui travaille pour le Commandant Waterford, a écrit sa dissertation d’entrée à l’université sur le roman de Margaret Atwood, centrant son propos sur le personnage de Rita justement. Coïncidence ? Amanda Brugel semble donc parfaite pour ce rôle.

#8 – Le plafond du bureau de Fred

Vous ne l’aviez peut-être jamais remarqué mais le plafond de la pièce qui sert de bureau à Fred Waterford est entièrement peint et représente la carte de Gilead et son territoire grandissant. Un détail intéressant qui vient consolider l’idée de pouvoir chez le personnage.

#9 – La série est tournée au Canada

Fun fact : si le gros de l’intrigue se déroule aux Etats-Unis, là où s’est installée la République de Gilead, The Handmaid’s Tale est en réalité tournée au Canada, près de Toronto. Ironique quand on sait que Gilead et le Canada sont en opposition dans le show.

#10 – Les personnages de Fred et Serena ont été rajeunis pour la série

Dans le roman de Margaret Atwood, Fred et Serena sont en réalité plus âgés que dans la série. Un détail qui n’est pas anodin pour Joseph Fiennes qui pense que cela vient casser l’idée qu’on peut se faire de personnes qui font des horreurs dans le monde. Alors que…

Découvrez la saison 3 de The Handmaid’s Tale maintenant en DVD et Blu-ray !

Marion Le Coq
Journaliste
[email protected]

Je suis la fille spirituelle de Veronica Mars & Ragnar (Vikings).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une pizza et du vin devant Friends.
Marion Le Coq on EmailMarion Le Coq on InstagramMarion Le Coq on Twitter