13 bonnes raisons pour lesquelles Brooklyn Nine-Nine doit absolument continuer

Publié le 11 mai 2018 - 11h27

La Fox a décidé d’annuler Brooklyn 99 après 5 saisons. C’est une grave erreur, et Serieously le prouve en 13 points.

Parce qu’elle représente parfaitement les minorités

Sur les neuf personnages principaux, quatre appartiennent à des minorités : Rosa (Stephanie Beatriz), Amy (Melissa Fumero), Terry (Terry Crews) et Holt (Andre Braugher). Une représentation pas si commune dans les séries aujourd’hui. Et ces personnages ne sont pas des faire-valoirs, ils participent pleinement aux intrigues de la série, ont leur caractère propre et sont aussi drôles et touchants les uns que les autres. Brooklyn Nine-Nine n’est pas « Jake Peralta et les autres », mais une véritable série chorale qui donne de l’importance à TOUS ses personnages.

 

Pour ses représentations LGBT

Au tout début de la série, le commissariat du 99 de Brooklyn a vu un nouveau capitaine débarquer : Raymond Holt. Un homme calme, sans émotion visible, sûr de lui, qui est monté en grade en se battant. Comme il l’a souvent expliqué, la police lui a souvent mis des bâtons dans les roues à cause de son homosexualité et sa couleur de peau. Mais il ne s’est jamais laissé démonter, il a même créé un groupe de soutien de policiers afro-américains. Pour les personnages de la série, ça n’a jamais été un obstacle, ça n’a jamais été moqué, bien au contraire. Jake Peralta n’a pas hésité à frapper Jimmy Brogan, son ancien héros, pour des propos homophobes. Lors de la saison 5, c’est Rosa qui a révélé à Boyle sa bisexualité de la manière la plus touchante possible.

 

Pour ses personnages féminins

Who run the world ? Amy, Rosa et Gina ! Que serait Brooklyn Nine-Nine sans ces trois-là ? On n’ose pas l’imaginer. D’ailleurs, l’absence de Gina durant la saison 4 s’est faite ressentir… Si elle a permis de donner une nouvelle dynamique à la série, elle nous a terriblement manqués. L’un des gros points positifs de ces personnages ? Elles ne sont pas simplement caractérisées par leurs attraits romantiques. Oui, Amy devient la petite amie de Jake, oui Rosa a plusieurs relations au cours des 5 saisons, mais ce n’est qu’une facette des nombreux aspects de leurs personnages. Amy est définie par son ambition, Rosa par sa grande confiance en elle, tandis que Gina est la reine de la punchline… Mais on y reviendra.

 

Parce que la saison 5 est encore plus drôle que les précédentes

Si la saison 4 était un peu en deçà de ce que Brooklyn Nine-Nine peut nous offrir, la saison 5 a largement rattrapé les choses. Chaque épisode est meilleur que le précédent et il est impossible de ne pas rire aux frasques de Peralta, à Holt qui s’ouvre de plus en plus, au retour triomphant de Gina ou encore à l’appétit émotionnel de Boyle. On en veut encore et encore.

 

Parce qu’elle a les meilleures introductions du moment

Doit-on rajouter quelque chose ? Regardez, écoutez et riez (fort).

 

Parce que les poker face de Holt sont les meilleures

S’il s’est ouvert petit à petit au fil des saisons – grâce notamment à Jake et son besoin de figure paternelle – Holt sait nous faire hurler de rire simplement en… ne faisant rien du tout. Il ne dégage aucune émotion avec son visage, et pourtant dit beaucoup de chose en même temps. Il contre-balance parfaitement la folie de Peralta.

 

Parce que Jake Peralta est le héros parfait

C’est un inspecteur de police extrêmement compétent, peut-être le meilleur de New York (dans notre coeur il l’est), c’est un petit-ami parfait, un ami qu’on a tous envie d’avoir, il a les meilleures blagues – même si elles peuvent être louuuuuuurdes – et il sait ressortir le meilleur des gens qui l’entourent. Noice.

 

Pour les titres de Sextape

Regardez.

 

Parce que Hitchcock et Scully

Les boulets du commissariat ? Pas pour les fans ! On ne se lasse jamais de leurs débilités.

 

Pour l’amitié fusionnelle (mais à sens unique) entre Peralta et Boyle

Si Jake est tout le temps en recherche d’attention de Holt, Boyle, lui, n’imagine pas un monde où il n’est pas ami avec Jake. Il fait tout pour partir en mission avec lui, être dans tous ses plans, lui faire les meilleurs cadeaux possibles, être aux petits soins. Il l’aime comme un frère et c’est surement la personne la plus importante au monde pour lui. Pour Jake… Les choses sont différentes, même s’il apprend à l’aimer de plus en plus. Et dans les derniers épisodes de la saison 5 il l’avoue enfin : Boyle est son meilleur ami au monde.

 

Pour ses épisodes hilarants d’Halloween en mode chasse au trésor

Ce sont surement les épisodes que les fans attendent le plus chaque saison. A l’occasion d’Halloween, en plus de se pointer au commissariat avec le meilleur déguisement possible, les personnages de Brooklyn Nine-Nine se lancent dans une chasse au trésor particulière. Les règles ? Trouver une ceinture du catch et la garder jusqu’aux 12 coups de minuit. Le but ? Être sacré « meilleur détective/génie ». Et tout le monde redouble d’ingéniosité pour remporter le jeu. Surtout Jake, qui met TOUJOURS tout en oeuvre pour avoir cette ceinture.

 

Pour les punchlines de Gina

Les gifs valent mieux que les mots :

Pour les crises émotionnelles de Terry

Terry c’est le gros nounours de Brooklyn Nine-Nine, malgré sa musculature très imposante et impressionnante, c’est celui qui se laisse le plus guider par ses émotions. Qu’il n’arrive pas toujours à contrôler. Mais on l’aime surtout pour ça. Et parce qu’il sait faire danser ses pectoraux aussi.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter