6 bonnes raisons de préférer l’antihéros au héros dans une série

Partage
Lien copié !

C'est un grand classique des séries, on préfère toujours le personnage que l'on ne nous oblige pas à aimer d'emblée. Le meilleur pote est souvent plus sympa que le quaterback du lycée et la copine de longue date, plus géniale que l'héroïne qui est censée tout avoir. On décrypte.

Un héros est celui à travers lequel on suit le récit, la narration, tout tient à travers lui. L’antihéros peut prendre plusieurs formes : soit il est détestable, parfois inconstant mais au centre de l’intrigue, ou alors il est le personnage que l’on ne remarquait pas au début mais qui prend de plus en plus de place dans nos cœurs. Le succès d’une série peut parfois même tenir grâce à ce dernier, on vous le prouve en 6 arguments.

L’antihéros de série est aty-pi-que

 

On ne le dira jamais assez, mais le antihéros de série est toujours plus original, inattendu que le héros puisqu’il est nettement moins angoissé par le récit. Il va parfois être franchement horrible ou complètement drôle, dépend du sujet. Il a une personnalité bien à lui alors que le héros doit avant tout faire avancer l’histoire, il se laisse nettement moins aller à une blagounette.

Comme dans : Breaking Bad

Il n’est pas toujours méchant

 

Attention, l’antihéros n’est pas toujours une garce ou un immonde égorgeur de chatons. Ça c’est un antagoniste, l’ennemi quoi. L’antihéros peut être aussi parfaitement sympathique et en général, on veut bien l’avoir à côté de soi à la table du mariage où on ne voulait pas aller. Oui, oui.

Comme dans : Newport Beach

Il a un humour bien huilé

 

Comment attirer l’attention sur celui qui n’est pas « censé avoir tout pour lui ». Forcément, pour les scénaristes, l’antihéros est souvent moins fringuant que le héros, fait moins tourner les têtes, est parfois très bon en classe (oui, il faut bien qu’il ait une qualité) et s’entend toujours bien avec les parents. Alors en général, il a un humour parfait qui nous fait ricaner quand il faut… De son côté, le héros n’a jamais, mais alors jamais de punchlines dignes de ce nom, hein Scott ?

Comme dans : Teen Wolf

Et puis parfois, il est odieux

 

Là où les scénaristes s’éclatent le plus, c’est lorsque le héros EST donc un antihéros. Odieux, ignoble, sans cœur (soit-disant), inconstant, dragueur… Il a souvent du pouvoir et ne sait pas s’en servir ou trop bien. Cet antihéros devient alors ce héros que l’on adore détester, comme cette impossible Cersei. On est toujours un peu maso quand on regarde une série.

Comme dans : Game of Thrones

Les fans l’adorent

 

Eh oui, parfois le héros peut se retrouver sur le banc de touche, l’antihéros vole souvent le coeur des fans. Pas pour longtemps, mais suffisamment pour s’installer confortablement dans une fanbase. Vous vouliez nous le faire détester ? Dommage, on va l’adorer.

Comme dans : Gossip Girl

On commence à avoir peuuuuuuuuuuuur pour lui

 

L’antihéros est tellement devenu notre chouchou qu’à terme, on a peur qu’il disparaisse au profit du héros. Qu’on nous le passe à la casserole ou qu’on le tue par mégarde. Non, il est le centre de nos préoccupations et à chaque annonce de saison, on prie le Dieusérie de ne pas toucher à un cheveu de son cuir chevelu d’antihéros.

Comme dans : Sons of Anarchy

Le héros n’existe plus

 

Tout était prévu. Le héros devait nous plaire, on devait l’aimer, son sort devait nous préoccuper, sa vie sentimentale nous obséder… Rien ne va plus, les fans ne s’intéressent plus à lui. Le héros déchu voit sa cote descendre en flèche au profit de son pote qui au départ devait se tenir à 6 mètres derrière lui pour ne pas faire d’ombre à sa carrure d’athlète. Dommage, on préfère toujours ceux qui nous ressemblent.

Comme dans : Riverdale

Hannah Benayoun

hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.

Suivez nous !

Sharknado 6 : notre interview watchlist séries de l’actrice Tara Reid (April)

Sharknado 6 : notre interview watchlist séries de l’actrice Tara Reid (April)

The Walking Dead saison 9 : Lauren Cohan explique pourquoi elle quitte la série

The Walking Dead saison 9 : Lauren Cohan explique pourquoi elle quitte la série

Lire aussi
Neil Patrick Harris, Lady Gaga…10 transformations impressionnantes d’acteurs de séries

Neil Patrick Harris, Lady Gaga…10 transformations impressionnantes d’acteurs de séries

Friends, Charmed…12 persos de séries qui pensent que simuler leur mort est une super idée

Friends, Charmed…12 persos de séries qui pensent que simuler leur mort est une super idée

Desperate Housewives : 10 preuves que t’es la Gabrielle Solis de ton groupe d’amis

Desperate Housewives : 10 preuves que t’es la Gabrielle Solis de ton groupe d’amis

Desperate Housewives : 10 photos de tournage qui vous feront voir la série autrement

Desperate Housewives : 10 photos de tournage qui vous feront voir la série autrement

Une Nounou d’Enfer, Malcolm…10 familles de séries dans le premier VS le dernier épisode

Une Nounou d’Enfer, Malcolm…10 familles de séries dans le premier VS le dernier épisode

Malcolm : 10 détails de la série qui filent un sacré coup de vieux

Malcolm : 10 détails de la série qui filent un sacré coup de vieux

Pourquoi Desperate Housewives et Grey’s Anatomy sont en réalité la même série

Pourquoi Desperate Housewives et Grey’s Anatomy sont en réalité la même série

Friends, Les Frères Scott…10 mariages désastreux de séries qui donnent envie de rester célibataire

Friends, Les Frères Scott…10 mariages désastreux de séries qui donnent envie de rester célibataire

Justin Chambers, Blake Lively… Ces acteurs de séries qui sont à l’opposé de leur personnage #Saison2

Justin Chambers, Blake Lively… Ces acteurs de séries qui sont à l’opposé de leur personnage #Saison2

Malcolm, Desperate Housewives : 10 avant/après d’enfants de séries qui vont vous choquer

Malcolm, Desperate Housewives : 10 avant/après d’enfants de séries qui vont vous choquer