8 persos de séries détestés alors qu’ils ne le méritent pas tant que ça

Publié le 3 novembre 2017 - 15h11

Focus sur ces personnages de séries pris en grippe par les fans… alors qu’ils ne méritent pas toute cette haine. Peace & love.

 

Piper Chapman dans Orange Is The New Black

Ennuyeuse, égocentrique, privilégiée, chouineuse… Tels sont les reproches qui sont généralement faits au personnage central de Orange Is The New Black. Mais Piper Chapman mérite-t-elle vraiment toute cette haine ? Après tout, quand la série commence, la jeune femme s’apprête à vivre l’épreuve la plus traumatisante de sa vie : aller en taule. Tu m’étonnes qu’elle se plaigne sans arrêt ! On suit son intégration – pas évidente au départ – au sein de la prison de Litchfield et, avec le recul, on se dit qu’on n’aurait sans doute pas fait mieux qu’elle. Seriously.

Betty Cooper dans Riverdale

Dans chaque teen série, et particulièrement Riverdale qui joue énormément sur les clichés du genre, il y a le personnage de l’adolescente modèle, gentille, innocente et sainte-nitouche sur les bords. Dans la série de The CW, il s’agit de Betty Cooper. Ce qui explique que de nombreux téléspectateurs ont du mal avec le rôle occupé par Lili Reinhart. Et pourtant, il y a de quoi se réjouir en voyant les scénaristes de Riverdale aller au-delà des clichés justement, avec la face cachée ultra sombre de Betty (Dark Betty, vous vous rappelez ?). Évidemment, ce côté de sa personnalité n’est pas le plus mis en avant pour l’instant, mais on sait qu’il peut resurgir à tout moment. Wait and see.

Susan Mayer dans Desperate Housewives

Susan Mayer est prise en grippe par un certain nombre de fans de Desperate Housewives. En cause ? Sa maladresse, son indélicatesse ou ses caprices. Et pourtant, les scénaristes ont toujours assumé le côté maladroit de son personnage, censé faire partie de son charme. Éternelle romantique, Susan croit à l’amour avec un grand A, malgré ses nombreuses déceptions sentimentales… Au final, elle a raison de garder espoir, vous ne trouvez pas ?

Dawson Leery dans Dawson

Difficile d’être le personnage central d’une série ET le personnage détesté des fans en même temps ! Les haters de Dawson Leery se sont surtout révélés pendant la troisième saison du show, quand Pacey et Joey se rapprochent et s’avouent leurs sentiments respectifs. Le héros ne pardonne pas à ses deux meilleurs amis de l’avoir trahi, allant jusqu’à s’interposer entre eux. Dévouée à son ami d’enfance/ex-petit ami, Joey s’empêche de sortir avec Pacey… jusqu’au jour où Dawson himself l’incite à suivre son coeur (et nous offre au passage un mème de lui en train de chialer, devenu mythique sur la Toile). Avec le recul, le sentiment de trahison ressenti par Dawson est un peu compréhensible, et on ne peut pas lui en vouloir d’avoir réagi ainsi. Last but not least, ok Dawson est un chouia égocentrique, mais en même temps la série tourne autour de lui et porte carrément son nom… peut-on vraiment le blâmer ?

Serena Van Der Woodsen dans Gossip Girl

C’est une chose de préférer Blair à Serena, c’en est une autre d’aller jusqu’à détester le personnage joué par Blake Lively. La new-yorkaise branchée est loin de faire l’unanimité auprès des aficionados de Gossip Girl, notamment parce qu’elle répète sans arrêt ses erreurs. Et pourtant, au départ, elle a tout pour être le personnage préféré du public, étant donné qu’elle est chaleureuse, sympa et moins superficielle que les autres. Contrairement à ses amis Blair & Chuck, Serena ne fait pas de distinction entre les populaires et les moins populaires (coucou Dan). Elle ne se la pète pas et semble déterminée à faire les bons choix. Bien sûr, sa rédemption ne dure pas… mais peut-on vraiment lui reprocher d’être méga paumée dans un monde aussi impitoyable que celui de l’Upper East Side ? Come on, tout le monde n’est pas aussi bien préparé que Blair pour affronter cet univers.

Rachel Berry dans Glee

La diva ultime de Glee est détestée par beaucoup… pour son côté diva. Mais quand on y réfléchit bien, Rachel Berry a genre vachement de mérite : marcher la tête haute au lycée (pendant que tout le monde se moque d’elle), savoir exactement où elle veut aller dans sa vie (quand tous les ados du monde entier sont perdus) et se battre pour obtenir ce en quoi elle croit (quand beaucoup auraient déjà lâché l’affaire). Au cours des 6 saisons de Glee, la jeune femme va jusqu’au bout de ses rêves et parvient à devenir une star, avant de tout perdre en un instant. Plutôt que de se laisser abattre, elle se remet en question et prend les choses en main. Pour finalement mieux remonter la pente et revenir au sommet. Ce qui est tout à son honneur.

Dawn Summers dans Buffy contre les vampires

La petite soeur de Buffy débarque au début de la saison 5, et se met très vite les fans à dos. Adolescente capricieuse, chouineuse et jalouse de toute l’attention accordée à sa grande soeur, Dawn présente un certain nombre de critères qui ont de quoi la rendre détestable, on ne va pas se mentir. Mais au final, si on était à sa place, on serait plus ou moins comme elle, right ? On aurait du mal à accepter le statut de notre aînée et toute la gloire qui va avec. Après, il y a aussi le fait que Dawn soit arrivée comme un cheveu sur la soupe dans Buffy contre les vampires… et c’est cette même intrigue qui rend la saison 5 aussi passionnante .

Fitz Grant dans Scandal

Ok, c’est pas le mec le plus fun de la terre, ni le plus intéressant… mais l’ancien président de Scandal mérite-t-il un tel acharnement ? Résumons un peu la situation. Il est tombé amoureux d’une femme qui n’était pas la sienne et s’est montré prêt à tout pour elle (l’adultère mis à part, ça a un côté romantique). Il n’a pas été correct avec Mellie (jusqu’à ce qu’il découvre tous les sacrifices qu’elle a fait pour lui). Il commet un meurtre en saison 2 (mais est-il vraiment pire que les autres persos de la série, y compris Olivia ?). Il a parfois du mal à prendre de vraies bonnes décisions en tant que président (mais c’est toujours mieux qu’un président qui prend des décisions trop extrêmes, non ?). Sans rancune ?

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter