Brooklyn Nine-Nine : des épisodes de la saison 8 vont être réécrits suite aux violences policières

Publié le 24 juin 2020 - 17h30

Pour inclure des intrigues qui parlent des violences policières qui ont dernièrement eu lieu aux Etats-Unis, le début de la saison 8 de Brooklyn Nine-Nine va être réécrit. Un travail de titan que l’équipe de Brooklyn Nine-Nine est prête à endosser pour défendre ses convictions.

 

Réécrire plusieurs épisodes d’une série n’est pas une mince affaire. Pourtant, c’est le pari que s’est lancé l’équipe de la sitcom Brooklyn Nine-Nine qui ne peut rester insensible face aux événements survenus aux Etats-Unis dernièrement. La mort de George Floyd, tué par la police de Minneapolis le 25 mai dernier, conduit certaines équipes de séries à se poser les bonnes questions. C’est le cas de l’équipe de Brooklyn Nine-Nine qui semble avoir discuté de longues heures avant de prendre cette décision radicale de réécrire les épisodes de la future saison à venir.

« Nous avons eu de sombres et profondes conversations à ce sujets, nous espérons tirer quelque chose de révolutionnaire de cette année. Nous avons une opportunité de le faire et nous prévoyons de l’utiliser de la meilleure façon possible« , a confié Terry Crews, alias Sergent Terry Jeffords, à Access. Pour ça, la solution est simple et unanimes : tout recommencer pour aborder le sujet.

« Ils ont été jetés à la poubelle »

« Notre Showrunner, Dan Goor avait quatre épisodes de prêts et ils ont été jetés à la poubelle. On doit tout recommencer« , a précisé Terry Crews. Si pour le moment l’équipe « ne sait pas quelle direction » la série va prendre, une chose est sûre : les prémices de la huitième saison de Brooklyn Nine-Nine vont être intégralement réécrits pour y incorporer des intrigues faisant échos à l’actualité et au mouvement Black Lives Matter, donc.

Ce n’est pas la première fois que la team complètement déjantée de Brooklyn Nine-Nine montre son implication pour certaines causes et son attachement aux faits de sociétés. Déjà lors de la saison 4, l’équipe des scénaristes avait abordé le sujet délicat du délit de faciès lors d’arrestations policières, lorsque Sergent Jeffords avait été interpellé par un policier blanc.

Par deux fois donc, la série prouve qu’une comédie peut tout aussi bien être politique.

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter