Harry Potter : et si Harry était maintenant immortel ? #Théories

Publié le 24 juin 2020 - 17h35

Potterheads, cette théorie est pour vous. Avez-vous déjà réfléchi à la probabilité qu’Harry Potter soit maintenant officiellement immortel ? Non ? Voici quelques arguments qui devraient vous mettre le doute. Explications.

 

Des années après la fin de la saga Harry Potter, née de l’imagination de la controversée JK Rowling, les Potterheads continuent de passer au peigne fin les lignes des 7 tomes pour y trouver des détails cachés, des réponses à des questions ou…des théories plus ou moins farfelues. Alors qu’une théorie a prouvé qu’Hagrid avait tout pour être en réalité un Mangemort (entre nous, on n’y croit pas du tout), une autre théorie prête au jeune sorcier une nouvelle caractéristique particulière : l’immortalité.

Dès les débuts d’Harry Potter, il est question de vie éternelle, sous les traits de la Pierre Philosophale, qui peut être utilisée pour fabriquer l’élixir de longue vie, ce que cherche à tout prix Lord Voldemort. Puis, sous les traits de Fumseck, le phénix de Dumbledore. La caractéristique du phénix est bien connue : il renaît de ses cendres.

Harry Potter est lié à Fumseck

Une folle théorie circule sur Internet et elle veut qu’un lien avec Fumseck confère à Harry une immortalité certaine. Premier lien évident entre les deux : la baguette magique d’Harry contient une plume de phénix…et plus précisément de Fumseck ! Souvenez-vous, c’est Dumbledore qui confie cette information à Harry. Evidemment, Fumseck a fourni une autre plume qui se trouve dans la baguette de… Voldemort ! Mais revenons à Fumseck. À la fin d’Harry Potter et la chambre des secrets, Harry est confronté au Basilic et à la destruction d’un premier horcruxe (sans le savoir à ce stade, naturellement), le journal intime de Jedusor. En tuant le Basilic, ce dernier enfonce un croc dans le bras d’Harry. Et qui vient sauver Harry d’une mort certaine à ce moment-là ? Fumseck. Les larmes de phénix étant un puissant remède aux blessures.

Cette théorie prête donc à Harry et Fumseck, un lien indéfectible qui offre désormais au jeune sorcier la puissance et l’immortalité du phénix.

Taux de crédibilité : 20%

La prophétie a prédit l’immortalité d’Harry

Si l’on doute de la crédibilité de la théorie entre Fumseck et Harry, on ne peut nier l’existence de la prophétie qui explicite que « l’un devra mourir de la main de l’autre car aucun d’eux ne peut vivre tant que l’autre survit… ». On le sait, cette phrase veut que seul Voldemort puisse tuer Harry et seul Harry puisse tuer Voldemort. Doit-on (re)préciser la fin de la saga ? Harry Potter, le garçon qui a survécu, fini par tuer Lord Voldemort. Pour cet utilisateur d’Imgur, qui a détaillé sa théorie en une longue infographie, il y a un sens caché à la phrase de la prophétie qui veut donc que seul l’un peut tuer l’autre, condamnant le survivant à une vie éternelle.

En tuant Voldemort, cette théorie veut qu’Harry ait fait un ultime sacrifice se sachant condamné à ne jamais mourir et donc, à ne jamais retrouver ses proches déjà morts. En revanche, comme Dumbledore l’explique, dans les romans, au sorcier à lunettes, cette phrase signifie en réalité qu’aucun d’eux n’aura trouvé la paix tant que l’autre sera en vie. La théorie repose donc sur une interprétation erronée de la prophétie.

Taux de crédibilité : 50%

 

 

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter