Comment l’augmentation des annulations dissuade les fans de se lancer dans de nouvelle séries

Comment l’augmentation des annulations dissuade les fans de se lancer dans de nouvelle séries

Partage
Lien copié !

Est-ce que l’annulation de plusieurs séries que vous regardiez vous a déjà refroidi quant à l’idée d’en commencer une nouvelle ? Une récente étude américaine semble montrer que la plupart des consommateurs de séries préfèrent désormais attendre que celle-ci soit sortie dans son intégralité avant de se lancer dans un visionnage. Détails.

A l’heure de la Peak TV, les séries télé affluent sur nos écrans et nous pouvons en découvrir chaque semaine de nouvelles, que ce soit sur Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ ou directement sur les chaînes de télévision. Cette affluence de programmes n’est pas toujours une bonne chose pour les sériephiles car l’abondance de possibilités signifie également une concurrence plus rude.

On l’a vu ces dernières années, le nombre de séries annulées a largement augmenté et, notamment celles annulées après une saison seulement, laissant des milliers – millions – de fans sur un cliffhanger. Ce facteur, associé au fait que les gens aiment dorénavant avoir la possibilité de regarder leur série d’une traite, fait qu’il y a moins de personnes qui se lancent dans le visionnage d’une série à sa sortie. C’est en tout cas ce qui ressort d’une récente étude réalisée par YouGov aux Etats-Unis.

De plus en plus de gens attendent qu’une série soit terminée avant de la commencer

Comme le rapporte le média américain Variety, un quart des adultes interrogés préfèrent attendre la fin d’une série originale d’une plateforme de streaming avant de se lancer dans le visionnage. Pour 27%, cela est lié à la peur de voir celle-ci annulée avant sa conclusion, tandis que pour 24% des interrogés c’est parce qu’ils préfèrent tout regarder d’un coup et ne pas devoir attendre plusieurs mois entre chaque saison.

De plus, sur la totalité des Américains interrogés, près de la moitié révèlent préférer attendre, systématiquement ou non, que l’épisode final soit sorti pour regarder une série, avec une large propension des 18-34 ans dans cette catégorie. Ces chiffres suivent une année 2022 qui a été particulièrement riche en annulations, avec pas moins de 110 séries qui se sont terminées ou ont été annulées.

Cette étude semble pointer du doigt les limites du système mis en place par les plateformes de streaming, à l’heure où celles-ci décident d’offrir une nouvelle saison à leurs séries en fonction du nombre de personnes qui la regardent dans les premières semaines qui suivent sa sortie. Car si le nombre de personnes qui attendent qu’une série soit finie pour la débuter augmente, par peur de l’annulation précoce, on risque de se retrouver dans un cercle vicieux.

Marion Le Coq

Marion Le Coq

Rédactrice en chef

Suivez nous !