DOC sur TF1 : Luca Argentero nous en dit plus sur la nouvelle série médicale phénomène

Publié le 17 décembre 2020 - 16h19

Dès le mercredi 6 janvier 2021, TF1 va proposer sa toute nouvelle série médicale événement, DOC, avec Luca Argentero. Nous avons interviewé l’acteur, et on a pu en savoir plus sur ce phénomène venu tout droit d’Italie.

 

C’est officiel, TF1 va prochainement diffuser DOC, une toute nouvelle série médicale. Tirée de la vie du médecin urgentiste Pierdante Piccioni, qui a perdu la mémoire de douze années de sa vie, des suites d’un traumatisme crânien causé par un accident de voiture. Dans la série, c’est l’acteur Luca Argentero qui l’incarne, sous le nom d’Andrea Fanti. Et à l’occasion de l’arrivée sur TF1 de cette série phénomène italienne, l’acteur a accepté de répondre à nos questions.

Luca Argentero nous parle de la série DOC

Vous jouez donc Andrea Fanti dans DOC, un personnage inspiré de la vie de Pierdante Piccioni. Comment avez-vous travaillé ce rôle ?

Avoir la personne à qui cette histoire est arrivée à mes côtés a été une chance. Parce que j’ai pu grâce à lui avoir toutes les clés pour entrer dans mon personnage. Il m’a donné de nombreuses informations pour que je puisse jouer au mieux Andrea Fanti, choses que je n’aurai jamais eues si je n’avais lu que sa biographie, dont la série est tirée. Et Pierdante a été présent tout au long de la production, que ce soit au moment de l’écriture et au tournage. Et maintenant il travaille même sur la deuxième saison. Donc ça m’a beaucoup aidé. D’autant plus que dans DOC nous avons trois personnalités différentes pour un seul et même personnage.

Série médicale DOC

© Rai 1

Il y a le Andrea Fanti qui a 25 ans et qui est un médecin très motivé. Nous avons ensuite le docteur en chef, arrogant, égoïste, qui a perdu foi en l’humanité puisqu’il appelle ses patients par des numéros plutôt que par leur nom. Et enfin, nous avons un Andrea Fanti qui est une très belle personne, qui a su transformer la tragédie qu’il a vécue en une force pour être la meilleure version de lui-même.

C’est d’ailleurs de cette façon que Pierdante a fait face à ce drame. Si vous avez l’occasion de lui parler, vous verrez que c’est la personne la plus gentille et positive au monde. Quand on sait qu’il a oublié douze années de sa vie… J’ai des amis proches qui ne l’auraient pas supporter. Et donc c’est grâce à sa personnalité et son histoire, qu’il m’a racontée avec ses propres mots, que j’ai pu travailler ce rôle.

À ce sujet, est-ce que vous trouvez que c’est plus compliqué de jouer quelqu’un qui a réellement existé, plutôt qu’un personnage de fiction ?

Pas vraiment. Quand vous jouez quelqu’un qui a vraiment existé, vous avez déjà tout de créé. Sa personnalité, sa démarche et sa façon d’être. En tant qu’acteur, nous avons plus qu’à prendre le tout et le retranscrire. Par exemple, si demain je dois jouer Roger Federrer, tout le monde sait qui il est, et attendent ça de moi. J’ai donc plus qu’à le reproduire. Tandis qu’un personnage de fiction, il y a tout à faire. On doit essayer de comprendre qui il est, on doit construire son caractère, imaginer de quelle manière il doit se tenir. Et puis, c’est une vraie opportunité parce qu’on n’a pas tous les jours la chance d’avoir à ses côtés la personne à qui l’histoire racontée est arrivée.

Série médicale DOC

© Rai 1

Aujourd’hui il y a beaucoup de séries médicales. Qu’est-ce qui fait que DOC est différente des autres ?

Il y a quelques points communs avec les séries médicales déjà existantes. Mais le fait que ce soit une histoire vraie est unique. Et je pense que cela change votre approche à la série. Par exemple quand j’allais au cinéma et qu’à la fin du film je voyais écrit « inspiré d’une histoire vraie », dans ma tête ça bouleversait tout ce que je venais de voir parce que je me disais que c’était le vécu de quelqu’un. C’est justement ce qui m’est arrivé quand j’ai lu le scénario de DOC.

Dès que j’ai vu que c’était tiré d’une histoire vraie, quelque chose a changé. Et je pense que c’est ce qui arrivera à ceux qui vont la regarder. Et il y a aussi cette petite touche italienne, que vous n’avez pas encore vue je pense en France, ou même ailleurs dans le monde. Nous faisons les films et les séries avec une grande passion. Un grand amour. Ce qui fait qu’on a une façon unique de raconter l’histoire et de connecter les personnages.

DOC série médicale

© Rai 1

Dernière question, DOC a été diffusée en mars 2020, en pleine pandémie mondiale du COVID-19. Comment a-t-elle été reçue par le public italien ?

Il faut savoir que la série a été diffusée en Italie durant le premier confinement. Et on était très inquiets à l’idée que les gens regardent cette série pendant une telle période. On pensait qu’ils allaient être fatigués que l’on parle de médecins ou d’hôpital. Mais je ne sais pas pourquoi, ça a fait l’effet inverse. J’ai reçu beaucoup de messages bienveillants qui me disaient « Andrea Fanti est le genre de médecin que je veux absolument rencontrer si je vais à l’hôpital. » Alors que nous avons tous peurs d’aller dans les hôpitaux à l’heure actuelle.

Et on espère que ce sera le même accueil partout dans le monde. Et je suis aussi très fier parce que j’ai reçu beaucoup de messages venant de docteurs, infirmiers et infirmières, me disant que nous avions fait un très bon travail. Et qu’ils étaient très contents de l’image qu’on donne du personnel hospitalier dans DOC. Je suis vraiment fier de ça.

DOC est à découvrir le mercredi 6 janvier 2021 sur TF1. Plus de 8 millions de téléspectateurs italiens ont regardé cette toute nouvelle série médicale. Sa saison une a été un véritable phénomène chez nos voisins, et est prête à en devenir un en France.

Journaliste
Je suis le fils spirituel de Ted Mosby (How I Met Your Mother) & Fiona Gallagher (Shameless).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une fajita et un petit cocktail devant Crazy Ex-Girlfriend
Alexis Savona on EmailAlexis Savona on TwitterAlexis Savona on Youtube