Esprits Criminels : les 5 moments les plus drôles de Spencer Reid

Publié le 9 septembre 2020 - 13h05

Spencer Reid, c’est le chouchou des fans d’Esprits Criminels, et si la série policière possède de nombreux épisodes effrayants, violents et plein de tension, elle offre aussi des moments d’humour grâce au personnage de Matthew Gray Gubler.

Sa « guerre » de blagues avec Derek Morgan dans la saison 7

Spencer Reid Derek Morgan Esprits Criminels

CBS Television Studios

Le duo Spencer Reid / Derek Morgan est culte pour tous les fans d’Esprits Criminels. Quand les deux agents sont dans une même pièce, on peut être sûr que des punchlines font fuser. Et nous en avons un exemple parfait avec l’épisode 4 de la saison 7, intitulé « Les survivants ». Une guerre de mauvais coups est lancée entre les deux quand le personnage de Shemar Moore dévoile le numéro de Reid lors d’une conférence de presse. Une blague qui ne loupe pas, l’agent incarné par Matthew Gray Gubler reçoit par le suite de très nombreux coups de téléphone sans comprendre pourquoi. A la fin de l’épisode, il se venge en enregistrant à la place de la musique de son ami, un long cri strident.

« C’est anatomiquement impossible »

Spencer Reid Esprits Criminels

CBS Television Studios

Dans l’épisode 20 de la saison 9, alors que les agents d’Esprits Criminels partent enquêter sur 2 meurtres survenus en 2 jours seulement, Spencer Reid lit un rapport en lien avec l’affaire : « En examinant leurs antécédents, les deux hommes ont intenté des dizaines de poursuites pour harcèlement et pour nuisance l’un contre l’autre, y compris des allégations non fondées de cambriolage et d’intrusion. Puis, en 2011, Lee a demandé une injonction pour qu’Howard « aille se faire mettre ». Howard a répliqué avec une injonction d’aller…  [longue pause] C’est anatomiquement impossible. » La réaction de Spencer est hilarante à chaque revisionnage de la scène.

« Je suis calme, et c’est Docteur »

CBS Television Studios

C’es l’une des répliques les plus cultes de Spencer Reid. Alors qu’il se retrouve au tribunal, il reste lui-même et ne se laisse faire par personne. Même quand il est interrogé par une commission d’enquête suite à l’action du département des sciences du comportement « DSC » (ou BAU, Behavioral Analysis Unit, en version originale) pour venger la mort de Prentiss. Et face au Sénateur Cramer, il balance son « Je suis calme, et c’est Docteur. » Merci, et au revoir.

« Ass clowns ? »

CBS Television Studios

Dans le premier épisode de la saison 13, alors que Rossi se retrouve à l’hôpital après les événements dramatique du final de la saison 12, il demande à Reid et Alvez d’aller lui chercher des tickets de football américain dans son bureau. Si le personnage incarné par Adam Rodriguez ne croit pas une seule seconde à la demande de son chef, Reid quitte la pièce avec autre chose en tête : Rossi les a appelés par le doux nom de « Ass Clowns » (ou couillons, en version française), et ça le travail. « Ass Clowns » se demande-t-il, avec un Alvez totalement impassible à ses côtés.

A chaque fois qu’il fait un monologue interminable qui saoule ses collègues.

Spencer Reid Esprits Criminels monologue

CBS Television Studios

C’est l’une des caractéristiques de Spencer Reid tout au long des 15 saisons d’Esprits Criminels. C’est quelqu’un de très intelligent, très observateur, mais qui manque un poil de compétences sociales. De simples questions de la part de ses collègues – comment a été son week end par exemple – se transforment en monologues interminables qui, s’ils agacent les autres personnages, font hurler de rire les fans de la série policière. Sans compter les anecdotes complètement aléatoire qu’il peut balancer ici et là. Le personnage de Matthew Gray Gubler est définitivement le meilleur.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter