Euphoria : Algee Smith et Sydney Sweeney, « c’est choquant parce qu’on n’a pas l’habitude de voir ça à l’écran » (Interview)

11 juin 2019 - 18h04

A l’occasion de la sortie de la nouvelle teen série HBO (dispo sur OCS en US+24), Euphoria, la rédac de Serieously a eu la chance de rencontrer une partie du cast. Découvrez alors notre interview avec Algee Smith (The Hate U Give) et Sydney Sweeney (The Handmaid’s Tale, Everything Sucks !), qui jouent respectivement Chris McKay et Cassie Howard.

Euphoria est une série intense, avez-vous reconnu des choses de votre propre expérience d’adolescents ? Vous êtes-vous identifiés ?

Sydney Sweeney : A 100%. Je pense qu’il y a tellement d’intrigues qui parlent à différents adolescents ou même à des adultes, qui peuvent regarder en arrière et se dire « oh mon dieu, je me souviens de ça ».

Algee Smith : Je suis d’accord, oui. C’est pratiquement toute mon expérience adolescente exceptée quelques petites choses que je ne spoilerais pas. Mais oui, c’est plus ou moins la vie normale d’un adolescent, avec tout de même quelques extrêmes pour marquer le coup je dirais.

Pensez-vous que les extrêmes qu’on voit dans la série existent dans la réalité ?

Sydney Sweeney : Je ne pense pas que ce soit trop extrême, trop fou ou choquant… C’est choquant à la télé parce qu’on n’a pas l’habitude de voir ça à l’écran. Mais dans la vie, c’est ce qu’il se passe. C’est la culture adolescente. Et de voir tout ça à la télé, c’est ce qui choque, parce qu’on le porte à un extrême réaliste et qu’on montre aux gens ce qu’il se passe réellement dans ce monde.

Comment pensez-vous que la facilité d’accès à des contenus pornographiques a changé les relations ?

Sydney Sweeney : Je pense que ça a changé beaucoup de choses. Ça a changé la façon dont on perçoit le sexe, parce que nous avons une si haute attente de ce à quoi ça doit ressembler et qui n’est pas du tout réaliste. En particulier pour ton personnage [Chris McKay le personnage interprété par Algee Smith, ndlr] comme vous pouvez le voir dans le pilote. Tu [Chris McKay, ndlr] regardes des films pornos donc tu penses que le sexe se passe comme ça et tu déstabilises Cassie et ça l’a fait flipper. Et je pense qu’aujourd’hui, notamment avec les réseaux sociaux, les stars du porno sur Instagram, je pense qu’en tant que fille on se dit « oh je dois ressembler à ça ».

Algee Smith : Ça a changé les relations c’est sûr, pour le meilleur ou pour le pire je ne sais pas… Mais je pense que ça nous pousse à avoir des attentes irréalistes en ce qui concerne le sexe, notamment en tant qu’adolescents parce que tu en regardes plus que les adultes, parce que tu essayes de faire tes preuves et de te trouver…

Sydney Sweeney : Parce que les parents ne nous disent pas ce à quoi il faut s’attendre avec le sexe ! Ils te parlent simplement de ‘la petite graine’ et tu dois comprendre le reste tout seul, donc tu te tournes tous ces réseaux sociaux et des endroits où tu peux apprendre que le porno et ce n’est pas ce que tu devrais viser.

Quel message espérez-vous que la série aura pour la nouvelle génération ?

Algee Smith : L’importance de l’identité. Je ne me rendais pas compte à l’époque à quel point la question d’identité est importante. J’espère que ces adolescents qui marchent vers la vie d’adulte vont se concentrer sur eux, sur leur identité mais aussi que leurs parents auront l’œil et aprendront à voir ce qu’il se passe réellement dans la vie de leurs ados.

Sydney Sweeney : J’espère vraiment que les gens pourront regarder la série et s’identifier à certains personnages et voir qu’ils vont s’en sortir. Parce qu’il n’y a pas de feuille de route sur « comment être un ado » et c’est à toi de comprendre… Cette série a vraiment quelque chose pour tout le monde et j’espère qu’ils pourront s’identifier, voir qu’ils ne sont pas seuls. Et comme la série est cinématographiquement incroyable, peut-être qu’elle pourra aussi inspirer quelques-uns.

En grandissant, aviez-vous des séries auxquelles vous pouviez vous référer ?

Sydney Sweeney : Nooon. J’ai toujours eu l’impression que tout était édulcoré… J’avais hâte d’aller au lycée, d’avoir un casier, que quelqu’un y glisse des lettres d’amour, qu’on me demande spontanément devant tout le monde d’aller au bal de promo… Rien de tout ça n’est arrivé ! Rien de tout cela n’était vrai, j’ai été très déçue ! (rires) 

Algee Smith : C’est une très bonne question. Je ne pense qu’il y avait une série quand j’étais ado à laquelle je m’identifiais. Ou alors il y en avait et je ne la regardais pas…

Retrouvez Euphoria à partir du 17 juin sur OCS en US+24.

Propos recueillis par Marion Le Coq

  • News
  • Euphoria
  • interview
Marion Le Coq
Fille spirituelle de Veronica Mars et Ragnar de Vikings.
Let Them Binge parfait : Friends avec du vin et de la pizza avec ma BFF.