Euphoria : Jacob Elordi et Alexa Demie, « j’espère que cette génération sera inspirée par la série » (Interview)

13 juin 2019 - 16h24

Le 17 juin prochain, OCS lancera en US+24 la teen série Euphoria. Pour l’occasion, la rédac de Serieously a rencontré une partie du cast, dont Jacob Elordi (Nate Jacobs) et Alexa Demie (Maddy Perez).

 

Comment vous êtes-vous identifiés à ses personnages et à ce qu’ils traversent ?

Alexa Demie : Honnêtement, je ne me suis pas vraiment identifiée à mon personnage. Avec Maddy, j’ai vraiment été tirée de ma zone de confort. J’ai eu des amies dans des relations similaires, donc j’ai pu m’inspirer de choses que j’avais entendues de leur part, ou que j’avais vues mais non, je ne m’identifie pas à elle. Et toi [Jacob Elordi, ndlr] non plus, je ne pense pas que tu te sois identifié ? (rires)

Jacob Elordi : Il y a un certain degré auquel je peux m’identifier [à Nate, ndlr] ou que je peux substituer mentalement, mais je dirais que je suis carrément à l’opposé de lui en tant qu’être humain. Ce qui n’est pas si dur que ça au final, tout le monde n’est pas un psychopathe. (rires)

Votre expérience en tant qu’adolescents a-t-elle été très différente de ce qu’on voit dans la série ?

Alexa Demie : C’était dur, sans aucun doute, je n’ai pas eu des années lycée parfaites, j’ai d’ailleurs dû changer d’établissement parce que beaucoup d’autres filles voulaient se battre contre moi… Je ne sais pas pourquoi, vraiment pas ! Donc je n’ai pas eu la même expérience, j’ai fait la fête mais je n’étais pas libérée, je n’étais pas dans une relation explosive, je n’ai vécu rien de tout ça au lycée. J’ai juste beaucoup fait la fête et participé à des soirées. Mais j’ai un peu bloqué cette période de ma vie. Donc non, je n’ai pas du tout vécu la même chose mais je pense que beaucoqup des problèmes soulevés étaient là quand j’étais au lycée.

Sur quels aspects de la personnalité de vos personnages vous êtes-vous concentrés pour entrer dans la peau de vos personnages ?

Jacob Elordi : J’avais beaucoup d’empathie pour Nate. La plupart du temps, quand je devais tourner une scène, les gens autour de moi disait « oh, c’est tellement un connard », mais je n’en avais pas conscience. Parce que j’essayais – ce que vous n’avez sûrement pas dû remarquer dans les premiers épisodes – de faire ressortir le jeune garçon en lui, ce jeune adolescent terrifié, ce qui, je pense, se voit beaucoup plus vers la fin de la saison. Donc même si à l’écran il apparaît comme le con détestable typique, j’ai toujours essayé de montrer qu’il se passait autre chose à l’intérieur. J’essayais toujours d’apparaître tendu, crispé et un peu effrayé, ce qui donne un rendu plutôt agressif.

Qu’espérez-vous que les téléspectateurs vont retenir d’Euphoria ?

Alexa Demie : La compassion. Tout le monde traverse quelque chose et je pense que d’avoir de la compassion les uns pour les autres mais aussi avec nous-mêmes. On peut être si durs avec nous-mêmes, en particulier avec les réseaux sociaux qui prennent l’ascendant sur notre quotidien et où tout le monde partage la meilleure version de leur vie. Tu scrolles et tu peux être dur(e) avec toi-même parce que tu as l’impression de ne pas faire assez. Mais surtout j’espère qu’ils prendront plaisir à regarder la série. Elle est si belle, tout le monde y a mis du sien et ce monde créé par Sam [Levinson, ndlr] est visuellement éblouissant couplé avec toutes les émotions transmises par tous les membres du cast, donc j’espère vraiment qu’ils aimeront.

Jacob Elordi : Je pense qu’il y a de nos jours beaucoup de contenus pour les ados qui sont bas de gamme et mauvais et qui exploitent leurs émotions… Donc j’espère que cela fera ressentir à tout le monde, pas seulement aux adolescents, ce que les gens ressentaient avec le cinéma d’avant et qu’ils se diront « oh j’ai envie de faire du cinéma, j’ai envie de faire ça ». J’espère que cette génération de jeunes pourra regarder la série et être inspirée cinématographiquement parlant, en tant qu’œuvre. Pour le côté émotionnel, je ne sais pas ce qui va se passer et les gens peuvent en faire ce qu’ils veulent, mais j’ai beaucoup d’espoir [pour la série, ndlr] depuis que j’ai lu le pilote.

Alexa Demie : J’espère aussi que les gens pourront s’identifier. Parce que quand je regarde des teen séries je me dis juste « mais qui est comme ça ? Qui parle comme ça, qui fait ça ? ». Et je pense que [Euphoria, ndlr] est tout simplement plus ancrée dans la réalité, plus brute et vraie.

D’autres saisons sont-elles au programme ?

Alexa Demie : C’est possible..? Peut-être ? On ne sait pas vraiment…

Jacob Elordi : On vient tout juste de finir le tournage, il y a quelques semaines, donc pour le moment on ne sait pas trop.

Propos recueillis par Marion Le Coq

  • News
  • Euphoria
  • interview
Marion Le Coq
Journaliste
[email protected]

Fille spirituelle de - Veronica Mars & Ragnar (Vikings)
Snack&Chill du moment - Friends & pizza & vin
Marion Le Coq on EmailMarion Le Coq on InstagramMarion Le Coq on Twitter