Friends : Cole Sprouse révèle pourquoi le tournage était difficile pour lui

Publié le 21 janvier 2021 - 18h30

Découvrez la raison amusante pour laquelle Cole Sprouse a rencontré des difficultés en tournant dans la série Friends.

 

Avoir la possibilité de jouer dans Friends ? C’est quelque chose que beaucoup de fans de la série culte ont rêvé de faire. Et, pourtant, comme peut en témoigner Cole Sprouse, ce n’est pas toujours simple de jouer avec quelqu’un qu’on admire.

Ce mardi 19 janvier, l’interprète de Jughead Jones est apparu dans l’émission de Drew Barrymore afin de promouvoir l’arrivée de la saison 5 de Riverdale. L’occasion pour l’acteur de revenir notamment sur son expérience dans Friends et les difficultés rencontrées sur le tournage.

Cole Sprouse en pinçait pour Jennifer Aniston

Si vous ne le saviez pas encore, Cole Sprouse avait un énorme crush sur Jennifer Aniston à l’époque et, sincèrement, qui peut l’en blâmer ? Cependant, cela a rendu compliqué les moments sur le plateau où l’acteur qui jouait Ben, le fils de Ross, se retrouvait face à Rachel. “C’était très difficile de travailler devant elle”, se remémore Sprouse face à Drew Barrymore.

Et d’ajouter : “J’étais un enfant. Je bégayais beaucoup, j’oubliais mes lignes. Je pense que je me maîtriserais bien mieux aujourd’hui, mais c’était bien plus compliqué quand j’étais enfant”. Mais ce n’est pas tout, apparemment l’équipe de Friends le taquinait régulièrement à ce sujet : “L’équipe se moquait un peu de moi parce qu’ils le voyaient que je l’aimais bien. Parce que j’oubliais et je la fixais. Mais après tout, le monde entier avait un crush sur Jennifer Aniston”.

Après ces révélations, il est certain que les fans de Friends ne reverront plus les scènes entre Ben (Cole Sprouse) et Rachel (Jennifer Aniston) du même œil !

Journaliste
marion@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Veronica Mars & Ragnar (Vikings).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une pizza et du vin devant Friends.
Marion Le Coq on EmailMarion Le Coq on InstagramMarion Le Coq on Twitter