Game of Thrones : les vraies raisons derrière la fin de la série

Publié le 19 octobre 2020 - 15h30

La saison 8 de Game of Thrones a mis un terme à près de 10 ans d’épopée romanesque. Cette fin brutale a soulevé la colère chez de nombreux fans, qui espéraient pouvoir profiter de la série encore un peu plus longtemps. Une décision loin d’être dénuée de sens, que les showrunners ne regrettent pas.

 

La fin d’une histoire, d’une série, mais également d’une époque. Pendant huit ans, Game of Thrones a rythmé la vie des sériphiles de la planète entière. Plus gros succès international du petit écran, la série HBO était devenue bien plus qu’un simple divertissement, un véritable phénomène. Seulement, les créateurs David Benioff et D.B. Weiss ont choisi de clôturer l’aventure avec la saison 8. Une fin prématurée, mais mûrement réfléchie, qui n’a pas fait l’unanimité, bien au contraire.

Les intrigues ayant été fortement condensées, les fans ont reproché aux showrunners d’être allés trop vite. Beaucoup ont critiqué la rapidité avec laquelle étaient traités certains arcs narratifs, développés sur un unique épisode, quand ils auraient pu nourrir une saison entière. Ainsi, les spectateurs s’attendaient à voir la série se poursuivre encore plusieurs années et ont donc été pris au dépourvu avec cette ultime saison 8.

« Nous aurions étranglé la poule aux œufs d’or »

Si David Benioff et D.B. Weiss ont toujours affirmé avoir prévu ce format dès le début, les deux créateurs apportent quelques précisions sur leurs motivations dans le livre de James Hibberd, Fire Cannot Kill a Dragon. Pour eux, il fallait avant tout savoir se retirer au bon moment et ne pas tirer sur la corde jusqu’à la rompre. « Si nous avions essayé d’en faire une série de 10 saisons, nous aurions étranglé la poule aux œufs d’or », insiste David Benioff. « Nous voulions arrêter à un moment où les personnes qui travaillaient sur la série et celles qui la regardaient souhaitaient encore que nous continuions un peu plus ». Poursuivre trop longtemps semblait être un pari trop risqué pour les showrunners, qui voulaient partir en beauté. « Il y a le vieil adage qui dit : ‘Laissez-les toujours en vouloir plus’, mais aussi, lorsque vous cessez de vouloir être là, c’est que les choses s’effondrent ».

HBO ne voulait pas abandonner Game of Thrones

Forte de son succès, la chaîne HBO aurait aimé faire durer le plaisir, mais les showrunners en avaient décidé autrement. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Michael Lombardo, l’ancien président de la programmation, a d’ailleurs tout fait pour les convaincre de ne pas arrêter à la saison 8, mais en vain. « Nous avons poussé, nous avons cajolé. J’ai essayé de penser à des incitatifs financiers. Ils n’en démordaient pas. Honnêtement, c’était dur à la fin des livres ».

Effectivement, si Game of Thrones était au départ basée sur la série de livres de George R. R. Martin, les scénaristes ont du se débrouiller seuls à partir de la saison 6. Les deux derniers volumes, n’ayant pas été encore écrits par le romancier, il n’existait plus d’histoire à adapter. Les auteurs du programme ont donc dû faire face à un challenge supplémentaire. Et entre la production compliquée et le casting de plus en plus difficile à réunir, s’arrêter à la saison 8 apparaissait comme la meilleure solution. Cependant, s’ils rêvaient d’un final en apothéose, David Benioff et D.B. Weiss n’ont malheureusement pas convaincu les fans, qui sont alors restés sur leur faim.

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email