How To Get Away With Murder saison 4 : un gros twist dans le premier épisode

29 septembre 2017 - 16h33

Comme chaque saison de How To Get Away With Murder qui se respecte, le démarrage de la 4éme a été explosif. Gare aux spoilers pour ceux qui n’ont pas vu ce premier épisode.

Grosse soirée pour ABC ! Hier soir, la chaîne américaine donnait le coup d’envoi de la saison 14 de Grey’s Anatomy, puis de la saison 4 de How To Get Away With Murder. Et comme on ne change pas une formule qui gagne, l’épisode s’est achevé par un saut dans le futur et un méga twist, qui devrait nous occuper pendant toute la première partie de saison.

 

Un nouveau hashtag pour cette nouvelle saison

Au coeur de ce season premiere : Laurel. La jeune femme a finalement décidé de garder son bébé et devrait accoucher d’ici 5 mois, mais fait croire à son père qu’elle s’est faite avorter. De son côté, après une visite chez sa famille, et contre toute attente, Annalise apprend qu’elle n’est pas radiée du barreau. En revanche, elle prend un nouveau départ et se « sépare » des Keating Four ainsi que de Bonnie. Finalement, le gros rebondissement intervient à la fin de l’épisode avec la disparition du bébé de Laurel.

Interviewée à ce sujet par Deadline, Karla Souza (Laurel) explique : « La saison dernière, le hashtag était #QuiATuéWes. Cette saison, je pense que ce sera #OùEstLeBébé. Comme dans les saisons précédentes, c’est seulement une pièce du puzzle. Il y a beaucoup à dire pour expliquer que le personnage de Jimmy Smits (le nouveau psy d’Annalise, ndlr) et Frank soient là et, petit à petit, on va découvrir ce qu’il s’est passé cette nuit… le bébé sera clairement au centre de l’intrigue. ».

How To Get Away With Murder n’a donc pas fini de jouer avec nos nerfs et nos émotions… tout comme Grey’s Anatomy. Et à coup sûr Scandal, qui fera son retour jeudi soir prochain sur ABC. Sacrée Shonda !

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter