La Casa de Papel : la vraie raison derrière la mort de Berlin

Publié le 3 novembre 2020 - 11h00

S’il est misogyne, narcissique et psychopathe, Berlin est rapidement devenu l’un des personnages préférés des fans de La Casa de Papel, pour autant, il est mort dans la partie 2 et en voici la véritable raison.

 

La saison 5 – ou partie 5 – de La Casa de Papel est très attendue par les fans sur Netflix, et elle se fera encore une fois avec Berlin à travers de nombreux flashbacks. Si le personnage incarné par Pedro Alonso est mort à la fin du premier braquage dans la deuxième partie de la série, sa popularité était telle que les scénaristes ont décidé de le garder pour la suite. Mais saviez-vous qu’il a failli ne jamais exister ? Dans le documentaire de La Casa de Papel proposé par la plateforme, Alex Pina, le créateur du show espagnol explique que : « Quelqu’un m’a dit, ‘Ce personnage ne correspond pas à l’époque. Tu devrais le retirer de la série’. Et j’ai répondu que je n’avais aucune intention de l’enlever » .

Mais Alex Pina était décidé à avoir ce personnage dans sa série, malgré tous ses défauts : « Il est misogyne, narcissique et psychopathe à bien des égards. Mais nous pourrions avoir un personnage comme celui-là dans la série et les fans pourraient décider librement de quel côté ils sont, non ? Si la télévision est fade, on s’ennuie car moins de choses se produisent. Le public veut que les choses se passent, et il n’y a rien de mieux qu’un méchant avec qui nous pouvons sympathiser ».

La Casa de Papel, un flop

Malheureusement pour les fans, Berlin est mort à la fin de la partie 2, après s’être sacrifié pour sauver les autres braqueurs et leur permettre de partir avec l’argent. Et si Alex Pina le regrette un peu aujourd’hui, il ne savait pas à l’époque que l’arrivée de La Casa de Papel sur Netflix allait en faire un phénomène mondial et lui offrir d’autres saisons. La série était un flop en Espagne et l’audience n’était pas au rendez-vous, même la chaîne ne croyait pas en la série : « La chaîne de télévision n’était pas convaincue. Et il fallait séparer la série en deux parties pour des raisons financières, c’est seulement de cette façon qu’elle était viable. La série a été créée en cinq mois. Nous avons commencé à écrire et chaque semaine nous avons livré le scénario. La production était une course contre la montre. »

Le choix de tuer Berlin servait donc d’électrochoc pour choquer les fans de l’époque, donner un regain d’intérêt à La Casa de Papel alors qu’elle touchait à sa fin. Et donner un impact au braquage, qui devait être le seul de la série. Mais grâce à Netflix, le Professeur et ses braqueurs ont continué, et avec sa popularité, Berlin est resté, dans des flashbacks. Si la série avait été un succès dès le départ, le personnage de Pedro Alonso serait peut-être encore en vie…

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter