Le portrait culte de la semaine : Rick Grimes de The Walking Dead

Publié le 30 mai 2018 - 15h25

La nouvelle est sans appel, la saison 9 de The Walking Dead sera la dernière pour Andrew Lincoln qui la quittera en cours de route. Rick Grimes fut l’un des personnages majeurs de la série depuis 2010, une bonne raison pour nous de le mettre à l’honneur pour le portrait de la semaine, c’est parti !

Rick Grimes dans The Walking Dead, c’est qui, c’est quoi ?

Shérif de métier, il a survécu à la transition vers le monde apocalyptique en gardant ses codes moraux et sa rigueur de flic en toutes circonstances. Leader né, il sait mener un groupe et fait preuve de courage la majorité du temps. Au fur et à mesure des saisons, le caractère de Rick commence à devenir parfois plus sombre, gagne en épaisseur et il devient presque aussi impulsif que les antagonistes principaux, ne se fiant qu’à son propre instinct…

La première fois où il apparaît…

Dans les comics ! Comme vous le savez, The Walking Dead est l’adaptation éponyme des comics scénarisés par Robert Kirkman, apparus en 2003. Le dessin, créé à l’origine par Tony Moore dépeint un homme entre charisme et simplicité, mené par son goût pour la discipline et guidé par un code d’honneur strict. A l’écran, c’est donc l’acteur britannique Andrew Lincoln qui a été casté en 2010 pour prêter ses traits au shérif. Et il est évidemment là dès le premier épisode.

Sa première réplique dans la série

« Petite fille… » Cette première ligne de texte a été énoncée par Rick dans le premier épisode de la saison 1. Il est le premier personnage à apparaître et on le voit surprendre la fameuse petite fille, déjà transformée en zombie, qu’il abat sans sourciller.

Son côté lumineux de la Force

Homme droit, Rick est aussi un homme sensible, engagé, aimant. Certains haterzzzz (coucou, vous) oseront même dire que Rick serait un peu trop à fleur de peau, voire un peu chouineur. On ne peut pas le nier, Rick Grimes est probablement le personnage qui verse le plus de petites larmes dans la série. Pour rendre hommage à tant de sensibilité, on a sélectionné ses plus beaux chagrins.

Pauvre Rickou.

Son talon d’Achille

Rick est probablement le personnage le plus têtu de la série. Extrêmement sûr de lui, son code d’honneur, ses principes et probablement ses peurs les plus profondes le pousse à n’écouter que son instinct, sûr de ses directions. La mort de son fils Carl l’a laissé bouleversé et a permis à Rick de montrer une nouvelle facette de sa personnalité… Sa personnalité d’origine droite laisse doucement place à un personnage plus froid aux instincts bien plus impitoyables qu’au début…

Son buddy de séries ?

Probablement Clarke de The 100. Comme Rick, Clark Griffin est une femme entêtée, droite, qui suit parfois ses instincts de manière bornée, pour l’intérêt du groupe. Elle n’hésite jamais à se sacrifier pour ses amis. Tous deux sont des meneurs en or, on ne sait pas vraiment qui serait meilleur que l’autre. Ou plus d’accord avec lui-même que l’autre. En fait.

Tu nous manqueras beaucoup Rick, bon vent !

Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email