The Good Place : cette folle théorie devrait mettre tout le monde d’accord !

6 mars 2018 - 18h02

On en est sûr, la série The Good Place a été créée pour rendre les fans fous. Ne pas savoir où nos héros se trouvent : la Good Place, la Bad Place, la Medium, la réalité, l’Enfer ?… Cette série est une machine à théories, et celle-ci venue de reddit nous a beaucoup plu !

Alors d’abord, on s’assoit.

The Good Place, on ne va pas vous refaire le pitch, mais c’est l’histoire d’Eleanor Shellstrop, odieuse peste qui a été pire que tout avec son entourage, un jour tuée par un lot de caddies sur un parking. De là, elle se retrouve dans ce qu’on lui présente comme « The Good Place », lieu assimilé au Paradis. OR, rien ne se passe comme prévu et ce n’est pas aussi simple puisque le lieu commence à partir en vrille dès son arrivée.

À partir de là, elle se ligue avec d’autres personnes de l’endroit, supposées être de très bonnes âmes qui ont fait le bien : Chidi le philosophe, Tahani la philanthrope, Jianyu le moine silencieux (ou pas) ou encore Michael, le créateur de ces lieux. Tout porte à croire que tout cela n’est pas sorti de l’imaginaire des scénaristes mais bel et bien… De l’univers du Magicien d’Oz. Explications.

Les protagonistes ressemblent à ceux du livre

Pour celles et ceux qui ne se souviennent pas de ce roman pour enfants, Dorothy est une petite fille qui atterrit dans un nouvel univers après que sa maison soit emportée par un ouragan. Elle est accompagnée dans sa quête dans l’inconnu par un lion, un épouvantail et un bûcheron de metal sans cœur. Dans leurs aventures, ils croisent deux sorcières, une bonne et une mauvaise et ce monde étrangé est manipulé par un grand sorcier dont on ne connaît pas vraiment l’identité, ni les intentions. Tiens, tiens ? Cela ne vous rappelle pas quelque chose ?

La théorie soutenue serait que chacun des personnages de la série est en fait une allégorie de ceux du livre. Eleanor, dans ce monde étranger s’entoure de Chidi, allégorie du lion, fier et sage mais toujours malade, Tahani serait le bûcheron de fer blanc, longtemps coupé en morceaux, parfois humilié, il reste une âme noble qui a besoin de l’affection des autres. Jianyu (ou Jason) resterait effectivement… L’épouvantail sans cerveau. Malgré son manque de vivacité intellectuelle, il fait preuve d’altruisme et de folie, apportant de la légèreté au groupe. Good Janet ne serait que la bonne sorcière et Bad Janet… Bref, vous avez compris !

Leurs aspirations, leur quête et leur volonté de devenir meilleurs sont également similaires aux messages exprimés dans l’ouvrage. Dorothy, pas forcément déstabilisée par la magie qui l’entoure, est nettement ressemblante avec notre Eleanor Shellstrop qui elle, n’est jamais, MAIS ALORS jamais impressionnée par le surnaturel.

On ne sait toujours pas si ces allégories étaient une intention des créateurs, mais si Eleanor est Dorothy, nous on dit oui !

La rédaction Serieously