Unpopular Opinion : pourquoi la révélation de -A dans Pretty Little Liars était ratée

Publié le 28 janvier 2020 - 15h19

Au milieu de sa saison 6, Pretty Little Liars révélait l’identité du grand méchant -A au public. Une révélation qui n’a pas fait l’unanimité auprès des fans… et que l’on juge plutôt ratée, à la rédac de Serieously.

Cette semaine, Pretty Little Liars est à l’honneur d’Unpopular Opinion. Et plus particulièrement, la révélation de l’identité de -A lors de l’épisode 10 de sa saison 6. Si vous avez été 59% à adorer que CeCe/Charlotte/Charles se cache sous le masque du grand méchant de la série, à la rédac de Serieously on est plutôt sceptiques. Et on va vous expliquer pourquoi on juge cette révélation plutôt décevante, voire carrément ratée.

#1. Trop de -A tue -A

La révélation de -A dans Pretty Little Liars aurait pu être beaucoup plus dingue si le suspense n’avait pas duré 6 saisons, et surtout s’il n’y avait pas eu autant de (potentiels) -A. Avant CeCe, qui débarque seulement à partir de la saison 3, c’est Mona que l’on a découvert sous le masque du grand méchant de la série. À la fin de la saison 2, lors d’un season finale censé tout nous révéler, on apprend que la meilleure amie de Hanna fait chanter les Liars depuis tout ce temps. Malheureusement, l’intrigue -A est loin de s’arrêter là et reprend de plus belle. On ne compte plus le nombre de personnages suspectés d’être le harceleur. Il faut attendre l’épisode 10 de la saison 6 pour découvrir que CeCe Drake, née Charles DiLaurentis, est désormais l’antagoniste vedette. De nombreux téléspectateurs étaient un peu – beaucoup – blasés lors de cette révélation soi-disant explosive.

#2. Coucou les incohérences

Le fait que CeCe se cache sous le masque de -A pointe du doigt pas mal d’incohérences dans le scénario de Pretty Little Liars. Comme par exemple la date est laquelle est censée mourir la mère de Toby, le fait que CeCe ait été élue reine du bal de promo du lycée de Rosewood alors qu’elle n’a pas étudié à Rosewood, ou encore que CeCe soit parvenue à s’échapper de Radley aussi facilement. Au final, la révélation de -A n’a-t-elle pas apporté plus de questions que de réponses ? Mention spéciale au rapprochement sentimental entre CeCe et Jason qui nous met plus mal à l’aise qu’autre chose.

#3. La communauté trans mal représentée ?

En faisant de son antagoniste central un personnage transgenre, Pretty Little Liars n’a pas forcément participé à une bonne représentation de la communauté LGBTQ sur les écrans. Et pourtant, jusque-là, la série faisait les choses bien en mettant en scène une héroïne lesbienne, Emily Fields, et en explorant sa vie sentimentale avec le même soin que pour les autres Liars. Néanmoins, ce qui aurait pu être révolutionnaire avec CeCe s’est avéré assez décevant. On apprend que CeCe aka Charlotte est née Charles DiLaurentis, et a donc changé de sexe. Un changement d’identité que n’ont jamais accepté ses parents, et qui a eu pour conséquence la suite que l’on connaît… Un tel développement de personnage n’est pas vraiment valorisant pour la communauté trans, qui plus est si l’on prend en compte le fait que CeCe soit jouée par une actrice cisgenre, Vanessa Ray.  

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter