Utopia, Sasha Lane : « Je suis comme Jessica Hyde, la fille bizarre et toujours solo »

Publié le 26 octobre 2020 - 14h29

Utopia arrive ce vendredi 30 octobre sur Prime Video. La rédaction de Serieously a rencontré le casting de la série, dont Sasha Lane qui incarne Jessica Hyde. Rencontre lors de tables rondes.

 

Actrice de plus en plus demandée, Sasha Lane est aujourd’hui à l’affiche d’Utopia, nouveau show signé Gillian Flynn. Dans la peau de Jessica Hyde, elle incarne une jeune femme sacrément badass, recherchée par la plus dangereuse entreprise de la planète : Harvest. Interview.

Jessica Hyde a sa propre intrigue dans Utopia mais elle se retrouve beaucoup aussi avec le groupe. Comment avez-vous travaillé cette dynamique ?

Sasha Lane : Je crois que de base je suis un peu la fille bizarre et seule vers qui on ne va pas se jeter pour faire un câlin, vous voyez ? Donc cette vibe là était déjà plutôt bien installée en moi ! Ashleigh (Lathrop ndlr) s’amusait parfois sur les tournages à me faire un gros câlin pour que je sois mal à l’aise (rires). Donc on a un peu entretenue cette énergie naturelle avec Dan (Byrde) qui faisait l’idiot Desmin (Borges) qui s’amusait avec ses faux craquages… C’est ce que j’ai aimé sur les tournages, tout était assez naturel.

La première version d’Utopia avait fait scandale en Angleterre, notamment parce qu’elle était trop violente. Depuis, on a eu droit à des Games of Thrones et autres séries assez hard. Pensez-vous que le monde est désormais prêt à apprécier une série comme Utopia ?

Sasha Lane : Oui, c’est vrai. Après n’oublions pas que Utopia est pour une audience avertie, donc si vous ne voulez pas que vos enfants ou ado voient la série, vous allez évidemment devoir éviter qu’ils tombent dessus. Pareil si vous avez un peu de mal avec les scènes de sang, cette série ne sera pas pour vous. Mais aujourd’hui à la télévision on a souvent besoin d’une bonne scène de bagarre, une bonne scène d’action, les gens en redemandent. Tout ça dépend de ce que vous aimez mais je pense que dans Utopia bizarrement, ça apporte de l’excitation, donc j’espère que les gens apprécieront. Je pense en tout cas qu’ils sont prêts pour ça.

Gillian Flynn est un génie du twist, est-ce qu’on peut s’attendre à en avoir beaucoup dans Utopia ?

Sasha Lane : Oh oui, attendez-vous à en avoir beaucoup. C’est vraiment le genre de séries qu’on a envie de binge-watcher, on se demande sans cesse ce qu’il va se passer dans la suite, on veut absolument des réponses. C’est ce que j’ai adoré dans Utopia, tout est un puzzle géant et on essaye avec le groupe de trouver des réponses. C’est quelque chose que j’ai spécialement ressenti par exemple quand on essayait de décoder les images d’Utopia, avec ces nombreux indices laissés dessus. On se demande ce qu’on voit, ce qu’on peut interpréter et comment tout peut être lié.

Quel est le plus gros challenge de Jessica Hyde selon vous ?

Sasha Lane : Je pense qu’elle a beaucoup de mal à se créer une identité, savoir qui elle est. Elle a une mission : trouver son père. Elle met tout en oeuvre pour y arriver. Donc quand elle rencontre le groupe de geeks elle se rend compte que ces personnes ont créé des liens entre elles, ont une histoire, tiennent à elles. C’est nouveau pour Jessica, c’est inédit. D’un coup elle commence à se demander “Ok, pourquoi je cherche absolument partout mon père ? Quelle est mon histoire ? Qu’est-ce que je veux ?”. Elle n’a jamais fait autre chose que de s’échapper de l’organisation, toute sa vie. Elle ne fait que survivre.

Il y a beaucoup de scènes d’action, de bagarre. Comment vous êtes-vous préparée ?

Sasha Lane : J’ai fait quelques boulots de cascadeuse avant donc par chance mes muscles n’ont pas trop souffert de ça, c’était plutôt un travail de mémoire. Je dois avouer que j’adore ça, c’est toujours très drôle d’apprendre les mouvements, c’était de loin ma partie préférée. J’essayais de réfléchir avec Jessica “Comment sortir ce pistolet de la poche de cette personne ? Comment faire tomber untel ?”. Et tu essayes de rendre ça le plus cool possible parce que évidemment tu n’as pas envie de tomber devant la caméra (rires). C’était le plus excitant et en même temps exténuant du boulot, je dois l’avouer !

La fanbase de la première version d’Utopia est énorme, est-ce plus stressant ou excitant pour vous de savoir qu’autant de monde attend ce reboot ?

C’est les deux ! Excitant et stressant en même temps. On veut absolument que les gens regardent donc c’est bien de savoir qu’une grosse base attend la série. Je sais que notre version est dingue et celle de 2014 l’était aussi. Déjà avoir une fanbase c’est génial mais en même temps je sais que certaines personnes seront heureuses de revivre cette histoire mais d’autres n’attendent qu’une chose : vous dire que vous êtes nuls et que vous avez tout raté. Mais c’est comme ça, il y aura toujours des opinions et des gens tiennent sans doute trop à la version anglaise pour s’intéresser à la nôtre. Ils ne voudront pas l’aimer. Mais j’ai appris à me dire que je ne pouvais pas contrôler ça. Sinon je le ferais (rires) !

 

La série Utopia est à découvrir sur Prime Vidéo dès le 30 octobre 2020.

Co-fondatrice
aurelia@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de JD (Scrubs) & Jess (New Girl).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est toute la bouffe italienne du monde (enfin, la végé) devant South Park.
Aurelia Baranes on EmailAurelia Baranes on InstagramAurelia Baranes on Twitter