10 personnages de séries qu’on détestait au début… mais qui sont (finalement) plutôt sympas #Saison2

Publié le 9 octobre 2020 - 11h00

Dans les séries, il y a les personnages que l’on aime et ceux que l’on déteste. Mais il en existe un troisième type, plus tordu et plus complexe : l’insupportable, soudainement devenu cool. Retour sur ces héros du petit écran dont la personnalité a fini par prendre un virage inattendu.

Charlotte Richards (Lucifer)

Charlotte Lucifer séries

© Fox / Netflix

La confiance en soi à son paroxysme ! Dans ses premières apparitions, Charlotte (Tricia Helfer) était possédée par la mère de Lucifer. Elle ne doutait de rien et sa cruauté n’avait d’égal que son cynisme. Manipulatrice et dangereuse, elle faisait tout pour séparer son fils de Chloé et l’arracher à sa Terre bien aimée. Et entre les blessures infligées à Linda et les pauvres bougres calcinés, on peut dire qu’elle a poussé le bouchon un peu loin. Dans la tête des spectateurs, elle était donc devenue la personne à abattre, celle qui mettait en péril la vie de nos personnages préférés. Finalement libérée de son enveloppe charnelle, la déesse s’en est allée et a laissé la véritable Charlotte reprendre son corps.

Toujours autoritaire et sans scrupules, cette nouvelle version du personnage a cependant réussi à développer un côté touchant et attachant. Un changement radical, qui a pris les fans de Lucifer au dépourvu, trop habitués à la détester.

 

Rachel Gatina (Les Frères Scott)

Rachel Gatina Les Frères Scott séries

© The CW

L’arrivée de Rachel Gatina (Danneel Ackles) à Tree Hill a fait des dégâts ! Plastique de rêve et peste parfaite, la jeune femme a créé des problèmes partout où elle passait. Mangeuse d’hommes, elle a rêvé de Lucas, mais aussi de Nathan, puis de Cooper et bien d’autres. Des envies pécheresses, qui ont fortement déplu à Peyton, Haley et Brooke. En d’autres termes, elle a incarné un danger permanent pour les héros des Frères Scott, typique des teen séries.

Rachel a excellé donc dans l’art de se faire détester, mais après s’être ouvert à Brooke sur son passé et avoir dévoilé quelques secrets, elle est brusquement devenue sympathique. Pendant un moment, les deux lycéennes ont même été très proches. Un retournement de situation que les spectateurs n’avaient pas vu venir.

 

Alex Karev (Grey’s Anatomy)

Alex Karev Grey's Anatomy

© ABC

Si Alex Karev (Justin Chambers) a su gagner le cœur des spectateurs de Grey’s Anatomy au fil des saisons, il a démarré avec difficulté. Suffisant, cynique, superficiel et prétentieux, il apparaît, au début, comme l’interne le plus insupportable de la série. Entre remarques misogynes adressées à Izzie et moqueries déplacées, le jeune médecin parvient sans mal à s’attirer les foudres de ses collègues. L’archétype parfait du bad boy de séries.

Finalement, après quelques mois passés au Seattle Grace, Alex a abandonné l’idée de se spécialiser en chirurgie plastique et s’est laissé porter par de nouveaux projets. Arizona Robbins l’a pris sous son aile et en a fait un pédiatre gentil et profondément émouvant.

 

Tiffany Doggett (Orange is the New Black)

Tiffany Doggett Orange is the new black séries

© Netflix

Tiffany Doggett (Taryn Manning) est devenue si cool dans les dernières saisons d’Orange is the New Black, que les spectateurs en ont presqu’oublié ce qu’elle était dans les premières. Fanatique dérangée au sourire abîmé, la jeune femme était plus terrifiante qu’autre chose. Gangrénée par une foi aveugle et emplie de folie, « Pennsatucky » a fait fuir les autres détenues sur son passage. Considérée comme l’une des prisonnières les plus folles, elle s’est imposée alors comme une menace imprévisible et inquiétante pour les héroïnes de Litchfield. Chacune de ses apparitions était synonyme de tension et d’angoisse. Une atmosphère toxique, qui a soudainement évolué.

Après une bagarre sanglante avec Piper, Tiffany Doggett s’est peu à peu détachée de sa passion pour le Christ, jusqu’à revenir les deux pieds sur Terre. Elle s’est ensuite révélée vraiment charmante, sensible et amusante, jusqu’à devenir l’un des personnages favoris des fans.

 

Morgan Reznick (Good Doctor)

Morgan Reznick Good Doctor

© ABC

Madame je sais tout au ton méprisant et moralisateur, Morgan Reznick (Fiona Gubelmann) a su se mettre les spectateurs à dos dès ses premières apparitions dans Good Doctor. Calquée sur l’Abominable Garce de Docteur House, la jeune chirurgienne s’est révélée particulièrement arriviste et méprisante à l’égard de Shaun Murphy. Une vraie caricature de personnage ambitieux et arrogant des séries médicales. Impossible donc de lui accorder la moindre affection !

Mais, dès la saison 2, Morgan commence à s’ouvrir un peu plus et révèle quelques fêlures. Elle apparaît plus humaine et réussit à convaincre les fans de lui accorder une seconde chance. Elle fait alors de cette nouvelle personnalité un véritable point fort, qui lui offre plus de crédit auprès des patients, de ses collègues et auprès du public en général.

 

Khal Drogo (Game of Thrones)

Khal Drogo séries

© HBO

Entre Khal Drogo (Jason Momoa) et les spectateurs de Game of Thrones, le coup de foudre n’a pas été immédiat, loin de là ! Brute épaisse, sauvage sans cœur à la bestialité effrayante, le roi des Dothrakis n’a pas vraiment réussi à faire une bonne première impression. Entre ses idées barbares et le viol de Daenerys, le guerrier aux cheveux longs s’imposait, sans aucun doute, comme un grand méchant de séries .

Pourtant, après quelques épisodes, son comportement a radicalement changé. Sa férocité et sa violence ont laissé place à un homme tendre, doux et amoureux. Un nouveau personnage si protecteur et bienveillant, que les fans sont tombés en émoi devant lui.

 

Petra Solano (Jane the Virgin)

Petra Solano Jane the Virgin

© The CW

Calculatrice froide et menteuse sans scrupules, Petra Solano (Yael Grobglas) a fait ses débuts dans la série comme antagoniste principale de la douce Jane. Un personnage superficiel, vénal et manipulateur, qui s’est dans un premier temps mis les spectateurs à dos. Entre ses manies de diva et ses allures d’aristo coincée, la jeune femme laissait transparaitre un côté glacial à faire frissonner un yéti. Mais après quelques péripéties et des petits secrets dévoilés, Petra a su montrer un nouveau visage, plus amical et bienveillant.

Au fil des saisons, la grande blonde s’est même métamorphosée en personnage de séries comique et attendrissant. Un défi risqué, qui n’était pas évident à réussir !

 

Alexander Mahone (Prison Break)

Alexander Mahone Prison Break

© Fox

Agent du FBI chargé de retrouver la trace des huit évadés de Fox River, Alexander Mahone (William Fichtner) révèle dès le début de sombres secrets, qui incitent à se méfier de lui. Intelligent et dangereux, il incarne l’une des principales menaces pour les prisonniers en cavale, mais particulièrement pour Michael, qui a enfin trouvé un adversaire à sa taille. Tout au long de la saison 2 de Prison Break, il est donc présenté comme un membre des forces de l’ordre corrompu et terrifiant, par lequel il ne faut surtout pas se faire attraper. Un visage obscur, qui va soudainement s’illuminer avec la nouvelle intrigue de la saison 3.

Tous les deux enfermés à Sona, Scofield et Mahone se rapprochent. L’agent fédéral dévoile alors une toute autre facette de sa personne. Il se révèle de plus en plus intéressant, jusqu’à devenir l’un des personnages les plus badass de la série.

 

Louis Litt (Suits)

Louis Litt Suits

© USA Network

Toujours de mauvaise humeur, toujours grincheux, toujours méchant, Louis Litt (Rick Hoffman) a su se faire haïr dès les premiers instants. Petit rondouillard haineux et tout en jalousie, l’avocat d’affaires n’avait décidément rien pour lui. Il a d’ailleurs été régulièrement tourné en ridicule par Harvey et Mike, qui se sont joués habilement de lui. Un vrai looser de séries !

Seulement, après quelques saisons, les scénaristes ont décidé d’accorder plus d’importance à ce personnage et lui ont laissé une chance de se faire apprécier. Louis a alors dévoilé un côté plus humain, plus touchant, plus triste aussi, de sa personnalité. De quoi conquérir le cœur des spectateurs, qui se sont ensuite montrés pleins d’empathie envers lui.

 

Nathan Scott (Les Frères Scott)

Nathan Scott séries

© The CW

Un véritable sale gosse de séries ! Dans la première saison, Nathan Scott n’est pas l’homme gentil et attentionné qu’il finit par devenir, bien au contraire ! Égoïste, égocentrique et arrogant, il se comporte comme un enfant gâté et peut se montrer vraiment méchant à l’égard de ses proches. Peyton, sa petite amie de l’époque, en a d’ailleurs fait les frais bien souvent et l’on ne parle même pas de Lucas !

Heureusement, Nathan a rencontré Haley et s’est radicalement transformé en garçon tendre, doux et sincère. Une métamorphose qui l’a propulsé au rang des personnages préférés des spectateurs.

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email