10 références cachées dans les séries que seuls les cinéphiles comprennent

Publié le 23 septembre 2020 - 16h00

Nos séries préférées regorgent parfois de petites références plus ou moins évidentes au 7eme art. Et si vous êtes autant fans de séries que de cinéma, certains petits trucs ne vous ont peut-être pas échappé…La preuve avec ces références cachées dans les séries que seuls les cinéphiles comprennent.

 

Certaines séries s’amusent à faire de jolis clins d’oeil à quelques films cultes du cinéma. Si certaines références sont évidentes, d’autres sont plus subtilement glissées ça et là. Voici 10 références cachées dans les séries que seuls les cinéphiles ont compris !

La référence à Reservoir Dogs dans Breaking Bad

© AMC, © Dog Eat Dog Productions Inc.

Vince Gillian, le créateur de la série culte Breaking Bad, est un grand grand (grand) fan de Tarantino. C’est la rumeur qui court et en réalité, à voir l’une des plus grosses références nichée dans la série portée par Bryan Cranston, cela ne fait aucun doute. De Reservoir Dogs à Breaking Bad, il n’y a qu’un pas. On commence par les noms des héros de la série, Walter White et Jessie Pinkman, qui ne sont pas sans rappeler ceux des héros du film, M.White et M.Pink. Gillian va même jusqu’à reproduire la scène mythique ou les deux hommes s’affrontent pistolet à pistolet.

Le Cercle des poètes disparus dans Community

Ce n’est pas forcément dans les séries comiques qu’on s’attendait à voir une référence au Cercle des poètes disparus, et pourtant… La sitcom portée par Donald Glover a.k.a Childish Gambino, Community, a offert au film culte avec Robin Williams un beau clin d’oeil. Pour ça, rendez-vous à l’épisode 3 de la saison 1, Introduction to film en VO. Ici, Jeff suit un court avec un professeur qui semble avoir tout appris du professeur Keating puisqu’il enseigne lui aussi à ses élèves à “cueillir le jour” !

La référence à E.T., l’extra-terrestre dans Stranger Things

Références séries

© Netflix, © Universal Pictures

On a bien compris que Stranger Things est de ces séries qui puisent toute leur inspiration dans les temps passé (ici les années 80), mais si certaines références sont évidentes, d’autres le sont moins. Pourtant, ce gros clin d’oeil à E.T, l’extra-terrestre, imaginé par Spielberg en 1982, ne pouvait pas passer inaperçu tant Eleven déguisée de la sorte est une référence directe à E.T grimé en petite fille ! Pour bien le comprendre, il faut repasser en revue tout le contexte ! E.T est déguisé par Eliott pour tenter de camoufler qu’il est un extra-terrestre et, Eleven se retrouve affublée d’une perruque blonde et d’une robe rose pour qu’on ne la reconnaisse pas. Vous l’aviez ?

Les titres des épisodes dans Gossip Girl

Références séries

© The CW, ©Jurow-Shepherd

Outre la passion dévorante de Blair pour Audrey Hepburn, il n’aura pas échappé aux fans de Gossip Girl que certains titres des épisodes de la série sont en réalité de vraies références cinématographiques. Et ce dès le second épisode de la série appelé The Wild Brunch en VO, qui n’est autre qu’une référence au film The Wild Bunch, un western sorti en 1969 ! Ou encore “The Blair Bitch Project” (épisode 14 de la saison 1) qui n’est pas sans rappeler The Blair Witch Project. On continue ?

La référence à Ça dans Riverdale

© The CW, © Warner Bros

Roberto Aguirre-Sacasa est un fan de films d’horreur, tous les fans de Riverdale le savent. D’ailleurs, le showrunner ne se gêne pas pour glisser des références horrifiques dans toutes ces séries. Mais avez-vous repéré ce petit clin d’oeil au film Ça dans Riverdale ? (Oui, l’horrible film qui a fait faire des cauchemars à toute une génération).  Pour ça, il faut se rendre à l’épisode 4 de la saison 3 où l’on voit FP Jones dans ses jeunes années. Il porte alors un plâtre avec écrit « Loser » dessus sauf qu’un V en rouge est écrit à la place du « S » transformant le « loser » en « lover ». Tiens tiens, c’est exactement ce que l’on peut voir dans Ça

Hitchcock dans Pretty Little Liars

Références séries

© ABC Family, ©Alfred J. Hitchcock Productions

Voir du Hitchcock dans une série comme Pretty Little Liars peut prêter à sourire et pourtant… C’est bel et bien quelques références au maître du suspense qui se cache parmi les épisodes de la série culte. Prenez par exemple la finale de la saison 1 : on peut voir Spencer fuir Ian, cette scène n’est pas sans rappeler une scène culte de Sueurs Froides. Ce n’est pas tout, l’épisode 13 de la saison 5, How The « A » Stole Christmas montre Toby épier par la fenêtre les DiLaurentis, assis dans une chaise roulante. C’est ici une réplique d’une scène célèbre de Fenêtre sur cour. Qui sait, peut-être que le reboot de Pretty Little Liars aura aussi son lot de références cinématographiques…

Never Been Kissed dans Sex Education

Références séries

© Netflix, Fox 2000 Pictures

Sex Education fait aussi partie de ces séries qui renferment quelques références à des films ! Si le parallèle avec la comédie grivoise American Pie peut facilement se faire, c’est plutôt une scène de la comédie Never Been Kissed avec Drew Barrymore que l’on retrouve en clin d’oeil dans la teen série de Netflix! Vous vous souvenez de la saison 2, quand Eric monte dans la grande roue avec Rahim (Sami Outalbali,  que l’on a vu dans les séries Les Grands et Mortel) ? Parfaitement. La même scène se passe dans le film.

Les références à Star Wars dans The Big Bang Theory

Celles-ci sont plutôt faciles tant The Big Bang Theory multiplie les références pas si subtiles à la saga Star Wars. Véritable bible pour les héros de la sitcom, Star Wars s’est glissé à plusieurs reprises dans la série allant jusqu’à offrir à Carrie Fisher un superbe cameo.

La référence à Rosemary’s Baby dans Les Nouvelles Aventures de Sabrina

© The CW, © William Castle Productions

Encore une fois, menée d’une main de fer par Roberto Aguirre-Sacasa, la série dernièrement annulée par Netflix, Les Nouvelles Aventures de Sabrina cache elle aussi son lot de références envers certains grands films cultes de l’horreur. La plus évidente et pourtant celle que le public peut ignorer est la référence au film Rosemary’s Baby puisque Sabrina Spellman ne porte ni plus ni moins qu’une réplique quasi-exacte de ses vêtements. Eh ouais. Même couleur rouge vif, même col blanc en dentelle : aucun doute n’existe.

La référence à Amadeus dans How I Met Your Mother

Vous vous souvenez de cette scène où Marshall décrit le meilleur burger de New York ? Il semblerait bien que ce soit une parodie tout droit sortie du film Amadeus, qui retrace la vie de Mozart. Dans Amadeus, il s’agit plutôt du personnage de Salieri qui s’extasie sur la musique du jeune prodige… Vue sous cet angle-là, la scène d’How I Met Your Mother apparaît d’autant plus drôle.

 

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter