7 héros de séries qui n’auraient peut-être pas existé sans CES personnages

22 janvier 2018 - 18h03

Le monde des séries est peuplé de personnages plus riches et passionnants les uns que les autres. Et il y a fort à parier que certains sont cousins au troisième degré. La preuve par 7.

La rédac’ de Serieously a sélectionné 7 héros de séries qui n’auraient probablement jamais existé sans ces autres personnages emblématiques, véritables sources d’inspiration pour les scénaristes (et ça se comprend).

Veronica Lodge (Riverdale) n’aurait probablement pas existé sans… Blair Waldorf (Gossip Girl)

Si Archie Andrews est la réincarnation de Dawson Leery, Veronica Lodge est celle de Blair Waldorf. Moins peste que la queen bee de Gossip Girl (il y a déjà Cheryl), la brune incendiaire de Riverdale est tout aussi sassy, déterminée et stylée. On sent clairement l’inspiration, sans oublier que Veronica est elle-même issue des quartiers huppés de New York.

Stiles Stilinski (Teen Wolf)… Seth Cohen (Newport Beach)

Sur bien des aspects, Stiles de Teen Wolf et Seth de Newport Beach sont la même personne. Ce sont des lycéens peu sûrs d’eux, qui compensent par des sarcasmes, et qui vouent un amour inconditionnel à la même fille depuis l’école primaire (Lydia de Teen Wolf/Summer de Newport Beach). Et surtout, ils sont les chouchous incontestés des fans…

Veronica Mars (Veronica Mars)… Buffy Summers (Buffy contre les vampires)

Veronica Mars et Buffy Summers évoluent dans des univers relativement différents, mais les deux jeunes femmes présentent malgré tout certaines similarités. À commencer par leur côté ultra badass dans un univers lycéen, saupoudré d’une bonne dose d’autodérision. Et si les deux séries résonnent toujours autant auprès des sériephiles, même 20 ans après pour Buffy contre les vampires, c’est avant tout grâce à leurs (super) héroïnes fortes, complexes et attachantes, véritables modèles pour des millions de gens.

Cole Turner (Charmed)… Angel (Buffy contre les vampires)

L’histoire d’amour interdite entre Phoebe et Cole dans Charmed n’est évidemment pas sans rappeler celle entre Buffy et Angel dans Buffy contre les vampires. Même si les deux séries traitent le sujet de façon différente, on peut faire un parallèle entre Balthazar et Angelus, les faces démoniaques des love interests de nos héroïnes.

Cookie Lyon (Empire)… Alexis Carrington (Dynasty)

Alors que la version 2017-2018 d’Alexis Carrington (qui sera jouée par Nicollette Sheridan de Desperate Housewives) se fait toujours attendre dans le reboot de Dynasty, le personnage original a incontestablement marqué l’histoire des mean girls à la télévision. Incarnée par Joan Collins, Alexis est l’une des premières garces emblématiques du monde des séries, si bien que de nombreux showrunners avouent s’être inspirés de son personnage. C’est le cas de Lee Daniels pour Cookie Lyon dans Empire. Même si la diva interprétée par Taraji P. Henson n’est pas une « méchante », ses looks over-the-top n’ont d’égal que ses punchlines (comme Alexis). Hashtag sassy queen.

Barney Stinson (How I Met Your Mother)… Joey Tribbiani (Friends)

La série How I Met Your Mother n’aurait sans doute jamais vu le jour sans Friendsno offense – tout comme Barney n’aurait peut-être pas existé sans Joey. Les deux séducteurs (et serial-fuckers) ont des méthodes de drague très différentes, mais qui font leurs preuves. Et surtout, ils connaissent un énorme succès auprès des fans.

Carmen Luna (Devious Maids)… Gabrielle Solis (Desperate Housewives)

Devious Maids est peut-être inspirée d’une telenovela mexicaine, mais la série de Marc Cherry fait surtout penser à sa « grande soeur » Desperate Housewives sur bien des points. Quand on y réfléchit bien, Carmen Luna aurait-elle pu exister sans Gaby Solis ? Ajoutez à cela le fait que Roselyn Sanchez avait passé l’audition pour le rôle finalement obtenu par Eva Longoria dans Desperate Housewives… et c’est priceless.

Eliott Azoulai
Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter