Breaking Bad : pourquoi un film n’aurait jamais marché selon Bryan Cranston

Publié le 29 décembre 2020 - 18h30

Breaking Bad a eu un vrai impact dans l’univers des séries et aujourd’hui encore elle fait partie des plus cultes. Mais aurait elle été autant aimée et réussie si le projet avait vu le jour en tant que film ? Aucune chance selon Bryan Cranston.

 

Breaking Bad c’est l’histoire d’un professeur de chimie au lycée qui apprend qu’il est atteint d’un cancer et va alors se métamorphosé en véritable roi de la drogue dans la ville d’Albuquerque. Et pour ça, la série a eu besoin de 5 saisons pour raconter son parcours, sa transformation, son évolution d’un père de famille tranquille à l’un des criminels les plus recherchés de l’Etat du Nouveau-Mexique.

Une série qui a marqué son époque par sa noirceur, son humour, ses intrigues, mais aussi grâce à l’interprétation de Bryan Cranston, d’un Walter White entré dans la légende. Pour la promotion de sa nouvelle série Your Honor, l’acteur a donné une interview au site américain Vanity Fair et s’est confié sur ce qui faisait la réussite de Breaking Bad, et pourquoi un film aurait été une catastrophe.

« Breaking Bad aurait fait un film terrible »

« L’histoire doit toujours dicter le médium, et non l’inverse. Si vous avez quelque chose de très littéral, qui incite à la réflexion et qui utilise très bien le jargon et la nomenclature, alors peut-être que c’est une pièce de théâtre. Quand vous regardez des choses comme Breaking Bad… Breaking Bad aurait fait un film terrible. Pourquoi ? Eh bien, parce que vous auriez à tronquer tout le développement dont Walter White avait besoin pour passer d’une bonne personne à une mauvaise personne. Vous manqueriez tellement de nuances et de détails que je pense que ce ne serait pas seulement pas aussi divertissant ou gratifiant, mais je pense que cela aurait eu un impact négatif sur l’histoire. C’est trop demander de raconter cette histoire en deux heures. » raconte-il.

Un film a bien vu le jour, El Camino, diffusé sur Netflix en France, mais il ne s’agit là que d’une conclusion à l’histoire de Jesse Pinkman, qui a réussi a se sortir vivant de sa descente aux enfers aux côtés de Walter White. L’histoire, l’univers et les personnages de Breaking Bad étaient déjà posés, le projet n’était donc pas voué à l’échec et ne demandait pas d’inventer tout un monde entier.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter