Game of Thrones : la vision de Daenerys dans la saison 2 confirme sa mort dans le final

13 mai 2019 - 11h51

Daenerys a-t-elle signé son arrêt de mort dans l’épisode 5 de la saison 8 de Game of Thrones ? C’est fort probable. Mieux, sa mort serait teasée depuis la saison 2 du show.

 

À celles et ceux qui sont déçus par le choix de Daenerys Targaryen dans l’épisode 5 de la saison 8 de Game of Thrones, sachez qu’on nous le teasait depuis la saison 2. Souvenez-vous de la vision de la jeune femme, quand elle était coincée chez les Nonmourants. Si on nous préparait au carnage de Port Real, il se pourrait également qu’on nous ait teasé la mort de la Targaryen.

Daenerys retrouve Khal Drogo et son fils

Parmi les images fortes de la vision de Daenerys, il y avait évidemment Port Real complètement détruite :

La jeune femme se dirige alors dans la salle du trône… toujours sous les cendres.

Mais au moment où elle s’apprête à toucher le trône (et donc accéder au pouvoir ?) elle entend un hurlement de dragon et décide de partir à la recherche de ses bébés. Certains fans y voient déjà une prédiction de la mort des dragons de la Reine, ou du moins de Viserion et Rhaegal.

Daenerys part donc à la recherche de ses trois dragons mais se retrouve dans une nouvelle hallucination où cette fois-ci, elle retrouve à la fois Khal Drogo… et leur fils, mort-né.

Alors, est-ce qu’il peut s’agir d’une forme de paradis ? Qui annoncerait alors à la Targaryen qu’après avoir brûlé Port Real elle se ferait tuer ? Rappelons que lorsqu’elle se retrouve face à Khal et le bébé, sa première phrase est simple :

« Peut-être que je suis morte et que je ne le sais pas encore » 

De quoi annoncer un destin funeste à Daenerys ? À en croire les rumeurs qui annonçaient le retour de Khal Drogo, la mort de Dany se dessine de plus en plus clairement. Reste à savoir si elle se fera tuer par Jon Snow ou encore Arya Stark… Réponse lundi prochain pour l’ultime épisode de la série culte.

Pour revoir la scène de Daenerys qui retrouve Khal Drogo et leur fils, rendez-vous ici :

La rédaction Serieously