Ces persos de séries qui sont passés de méchants à victimes en un épisode

13 mai 2019 - 10h56

Certains méchants de séries sont présentés comme les pires des pires… jusqu’au jour où débarque quelqu’un d’encore plus pourri qu’eux et les rétrograde au rang de « victimes ». La preuve par 9. Attention, cet article peut contenir des spoilers !

Alison DiLaurentis (Pretty Little Liars)

Présumée morte pendant des années, Alison traîne une réputation d’adolescente capricieuse et pourrie jusqu’à la moelle, qui harcelait les uns, rabaissait les autres et faisait chanter absolument tout le monde, de ses parents à ses amies. Cela change à partir du moment où la mean girl de Rosewood réapparaît, en chair et en os, et l’on découvre qu’elle s’est faite passer pour morte afin d’échapper à des gens encore plus dangereux qu’elle.

Theon Greyjoy (Game of Thrones)

Avant de devenir l’esclave émasculé *au sens littéral* de Ramsay Bolton, Theon Greyjoy faisait partie des mille et un méchants de Game of Thrones. On rappelle qu’il a tué un nombre important de gens, alors que ces derniers lui faisaient confiance, dans le seul but de ne pas passer pour quelqu’un de « faible ».

Judy Hale (Dead To Me)

À la fin du premier épisode de Dead To Me, on apprend que Judy est responsable de la mort du mari de Jen, faisant automatiquement d’elle la « méchante ». La nouvelle BFF de notre héroïne est loin d’être l’ennemie finalement, surtout quand on en apprend plus sur son histoire et son ex. Ce dernier est le vrai coupable du délit de fuite : Judy voulait s’arrêter pour porter secours à l’époux de Jen, après l’avoir renversé avec sa voiture, mais Steve l’en a dissuadée et l’a convaincue de tout simplement passer à autre chose.

Hiram Lodge (Riverdale)

L’homme d’affaires tout-puissant et intouchable se fait tirer dessus dans l’épisode 10 de la saison 3. Une scène symbolique, Hiram étant l’équivalent Riverdale d’un certain JR Ewing dans Dallas, qui place son personnage dans une position de victime durant quelques temps. On pense notamment à Archie qui a voulu se débarrasser d’Hiram pour de bon, alors que ce dernier était impuissant sur son lit d’hôpital, en pleine convalescence…

Alexis Carrington (Dynastie)

Dans le reboot de Dynastie, Alexis Carrington a été introduite comme la grande méchante de la famille Carrington. En témoigne la Croix qui s’effondre lorsqu’elle débarque dans l’Église ! Fidèle à sa réputation, la matriarche enchaîne les coups bas… jusqu’au jour où son fils Adam (le vrai, cette fois) met sa tête dans la cheminée. À partir de cet instant, Alexis est sous la coupe du nouveau psychopathe de Dynastie.

Dan Scott (Les Frères Scott)

Le père de Lucas et Nathan a tout du grand méchant de la série, lui qui va jusqu’à abattre son propre frère de sang-froid. Néanmoins, plus les saisons avancent, plus Dan gagne en profondeur et tente de se racheter auprès des siens. Il atteint carrément le stade de « victime » lorsqu’il est séquestré par Nanny Carrie et que cette dernière le force à manger des cafards.  

Villanelle (Killing Eve)

villanelle killing eve

La tueuse en série se fait traquer par Eve au long de la saison 1 de Killing Eve, tout en continuant à commettre meurtre sur meurtre. À l’issue d’un jeu du chat et de la souris à la fois fascinant et entraînant, Villanelle se fait poignarder par Eve. Elle doit alors en assumer les conséquences… mais cela ne l’empêche pas de retrouver son statut de dangereuse assassine par la suite.

Amanda Woodward (Melrose Place)

Beaucoup s’accordent à dire que malgré son statut de garce iconique du soap, Amanda Woodward était la moins « méchante » du lot. La boss d’Alison lui en fait voir de toutes les couleurs, mais perd de sa supériorité le jour où elle est atteinte d’un cancer et se voit alors rétrogradée au sein de l’agence D&D. On peut également citer le retour de son ex-mari violent une saison plus tard, qui dévoile une facette plus vulnérable du mythique perso joué par Heather Locklear.  

Petra Solano (Jane The Virgin)

Présentée comme l’ennemie – plus que la méchante – de Jane, Petra comporte quasiment toutes les caractéristiques de la vraie mean girl de séries. Jusqu’au jour où l’on découvre l’envers du décor, avec le retour de sa mère dans sa vie, et le chantage que cette dernière exerce sur elle. Clairement on a plus de peine qu’autre chose pour Petra.

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter