La Casa de Papel : on sait enfin pourquoi c’est Tokyo qui fait la voix-off

8 avril 2020 - 09h22

Cela fait maintenant quatre saisons (ou parties) que Tokyo narre les aventures des braqueurs de La Casa de Papel. Mais pourquoi a-t-elle été choisie comme voix-off au fait ? Et quel autre personnage a bien failli occuper ce rôle ? Serieously vous dit tout.

 

Comme de nombreuses autres séries, La Casa de Papel a recours au procédé de la voix-off. Et c’est Tokyo qui occupe ce rôle depuis les premières secondes du show. Mais alors, comment se fait-il que la jeune femme ait été choisie comme narratrice de la série ? Qu’a-t-elle de plus que les autres ? Dans une vidéo partagée sur la page Instagram de la société de production Vancouver Media, le créateur Alex Pina se confie sur la décision de l’équipe. 

« Dans les premières versions du script que nous avions, le narrateur était le Professeur »

« Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que la voix-off du narrateur n’a pas toujours été Tokyo, déclare-t-il. En fait, dans les premières versions du script que nous avions, le narrateur était le Professeur ». Néanmoins, l’idée a vite été abandonnée. Le producteur explique : « C’était un peu égocentrique de parler d’un plan, de son merveilleux plan, d’un plan parfait alors que c’était lui qui parlait. Il perdait une partie de l’essence du Professeur. Nous voulions qu’il soit un peu perdant, un peu ringard, un peu sociopathe, associal, et le fait de parler de son plan à la première personne était en contradiction avec sa propre personnalité ». 

C’est alors que les producteurs de La Casa de Papel ont suggéré pendant un instant que ce soit Moscou, le père de Denver, qui s’occupe de conter le récit. Puis ils se sont finalement tournés vers Tokyo. « Nous avons choisi un regard féminin pour raconter tout le braquage, parce que nous voulions que le cambriolage soit très émotionnel en termes sentimentaux. Et un vol est généralement quelque chose de très froid, de très masculin, c’est pourquoi nous avons choisi la voix de Tokyo » poursuit Alex Pina, qui précise qu’il voulait un narrateur « omniscient » à tout prix.

Voilà, chers fans de La Casa de Papel, vous savez tout.

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter