Prison Break : Wentworth Miller pousse un coup de gueule contre les fans

Publié le 24 novembre 2020 - 20h00

Après avoir annoncé qu’il ne jouerait plus Michael Scofield, Wentwoth Miller répond une nouvelle fois aux fans de Prison Break, qui ne cessent de lui proposer des scénarios farfelus. 

 

Et si Michael Scofield quittait Sara pour T-Bag ? Une drôle d’idée lancée par de nombreux fans de Prison Break à Wentworth Miller afin de le convaincre de reprendre son rôle dans une éventuelle saison 6. Désireux de voir le programme Fox se poursuivre avec de nouveaux épisodes, certains spectateurs tentent d’imaginer des scénarios qui pourraient plaire à la star de la série.

Ces propositions font suite à la décision de l’acteur de 48 ans de ne plus jamais incarner le frère de Lincoln Burrows. Une annonce faite il y quelque semaines sur les réseaux sociaux, que le comédien a justifiée par un désir personnel de vouloir s’impliquer dans des rôles qui lui correspondent plus. « Je ne veux plus jouer des personnages héterosexuels. Leurs histoires ont déjà été racontées (encore et encore) », a-t-il ainsi expliqué sur Instagram. Un choix définitif, sur lequel il ne souhaite pas revenir, mais que les fans ne semblent pas vouloir accepter.

L’acteur choqué par les idées des fans de Prison Break

 Consterné par les étranges propositions des fans pour intégrer une romance gay à l’histoire de Prison Break, Wentworth Miller a fini par pousser un coup de gueule sur les réseaux sociaux. « J’ai vu des douzaines de commentaires suggérant que Michael quitte Sara pour T-Bag. Ou que T-Bag chercherait à revenir vers Michael/moi », commence-t-il dans un post Instagram. « Est-ce possible que certains voient en T-Bag le représentant gay de Prison Break ? Peut-être même le seul représentant à la télévision dans leur région du monde ? ».

Étonné par l’image véhiculée par le personnage incarné par Robert Knepper, l’acteur poursuit : « Oubliez les homophobes et les fanatiques – est-ce que T-Bag est vraiment le mieux que puissent espérer les personnes queer qui ne feront jamais leur coming out, car cela implique la mort dans le pays où elles vivent ? ». Wentwoth Miller appuie ainsi sur le fait que Theodore Bagwell reste avant tout un violeur et un assassin sans scrupules, qui n’est sans doute pas le meilleur des exemples à présenter à la jeunesse LGBTQ+.

« La narration est sacrée »

 Au travers de son long message, le comédien anglo-américain insiste également sur l’importance des histoires portées par les films et les séries. « J’ai dit que l’un des mensonges racontés par Hollywood est que l’écran est sacré et les acteurs sont des dieux. Ce n’est pas le cas. La narration est sacrée (..) C’est la façon dont nous essayons de donner un sens à ce que nous avons été. Sommes. Serons ».

Wentworth Miller tente ainsi d’expliquer à ses abonnés la puissance des messages véhiculés par la fiction et demande également à l’industrie hollywoodienne d’y faire particulièrement attention. « Même lorsque l’on croit que ce que l’on regarde est dépourvu de message, il y en a toujours, que ce soit à propos de genre, de sexe, de relations, de pouvoir, de politiques… ». Selon lui, les programmes télévisés, et en particulier ceux qui aspirent à toucher une large partie de la population, doivent donc être traités avec intelligence. « Ils demandent plus de respect. De nuance. D’intention. Une meilleure représentation ». De quoi communiquer de meilleures valeurs aux spectateurs, qui s’enrichissent de plus en plus grâce à ce que leur offre la télévision. L’interprète de Michael Scofield clôt ainsi le débat sur ces pensées positives et avec le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email