Ces séries qui prouvent qu’on ne doit pas juger selon le titre

18 septembre 2019 - 17h39

On ne juge pas un livre selon sa couverture ni une série selon son titre. La preuve par 7.

Elite

Avec un titre tel que « Elite », on pourrait s’attendre à une série centrée sur les 1% des 1% de la population. Sauf que le teen show espagnol est (beaucoup) plus que ça. L’intrigue de départ concerne certes l’arrivée d’élèves de quartiers défavorisés dans un lycée huppé d’Espagne, s’intéressant donc aux différences de classes sociales, mais explore bien d’autres thèmes.

Les Frères Scott

Le problème vient plus de la traduction française qu’autre chose pour Les Frères Scott, ou One Tree Hillréférence à la ville de Tree Hill dans laquelle évoluent les protagonistes – en version originale. Au-delà du fait que la série porte mal son titre après le départ d’un des frères Scott, c’est tout une partie du cast qui est zappée. Pourquoi ne pas avoir renommer la série « Tree Hill » tout simplement en VF ?

Ugly Betty

Adaptée de la telenovela colombienne Yo Soy Betty, La Fea (traduisez « Je suis Betty, la moche »), la série Ugly Betty reste fidèle à son titre… mais opère pas mal de changements au niveau de l’intrigue. Malheureusement, son nom peut en rebuter certains, qui ne verraient pas tout l’humour et le second degré dont Ugly Betty est capable.

Jane The Virgin

C’est le même hic que pour Ugly Betty : Jane The Virgin est le remake américain d’une telenovela vénézuélienne intitulée Juana La Virgen (traduisez « Jane La Vierge »), mais son titre peut lui porter préjudice. Non, ce n’est pas « juste » l’histoire d’une jeune femme vierge… Loin de là.

Teen Wolf

Un titre simple mais efficace. Néanmoins, le terme « teen » (« adolescent ») a tendance à repousser certains sériephiles, qui pourraient donc passer à côté de toute la mythologie proposée par le show de Jeff Davis. Et c’est bien dommage, quand on sait que Teen Wolf est bien plus qu’une série sur des loup-garous.

Cougar Town

C’est ce que l’on appelle un titre trompe-l’oeil. « Cougar Town » joue au départ sur le surnom de la ville où se déroule l’action – dont l’équipe de foot du lycée se nomme les Cougars – et l’attraction de son héroïne Jules Cobb pour les hommes plus jeunes qu’elle. Après seulement quelques épisodes, la série s’éloigne considérablement de son pitch initial, et il faut donc outrepasser les préjugés du titre.

Charmed (2018)


Le reboot de Charmed s’est mis à dos les fans de la série originale avant même diffusion. Remettre au goût du jour un show qui a bercé la jeunesse de millions de téléspectateurs a provoqué un bad buzz. Et pourtant, on vous conseillerait de ne pas juger la série reprise par Jennie Snyder Urman rien qu’à travers son titre. Nouvelle époque, nouveaux personnages et nouveau ton, Charmed version 2018 n’a pas la prétention de mettre à mal l’originale ni de voler sa place dans le coeur des fans. À chaque génération son pouvoir des trois !

Eliott Azoulai
Journaliste
[email protected]

Fils spirituel de - Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld
Snack&Chill du moment - Ugly Betty & des churros
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter