The Haunting of Bly Manor : T’Nia Miller (Hannah) se confie sur l’énorme révélation de l’épisode 5

Publié le 12 octobre 2020 - 10h37

Bly Manor regorge de sombres secrets, et l’épisode 5 a dévoilé l’un des plus déchirants. T’Nia Miller, dont le personnage en est le centre, s’est livrée dans une interview.

 

Le manoir de Bly a ouvert ses portes à Dani et aux fans ce vendredi 9 octobre pour une histoire aussi belle que déchirante. Une plongée dans le passé, le présent, le deuil et l’amour qui ne laisse personne indemne. Et l’épisode 5 de The Haunting of Bly Manor en est la preuve. On y découvre qu’Hannah Grose, incarnée par T’Nia Miller est en réalité morte depuis le début, au moment de l’arrivée de Dani (Victoria Pedretti), poussée dans le puit par Miles/Peter.

C’est dans cet épisode 5 qu’elle le découvre, peu à peu, alors qu’elle se perd dans ses souvenirs, qui se transforment en boucle infinie et comprend la signification derrière cette petite craquelure qu’elle ne cesse de voir sur les murs. L’actrice s’est confiée sur cette révélation dans une interview avec TVLine, et explique notamment les raisons de sa présence physique pendant toute la saison.

Bly Manor et ses fantômes

« Miles et Flora ne sont pas ses enfants, mais en ce qui la concerne, ce sont ses enfants. Voici sa famille et elle est comme une lionne. Elle se battra à mort, littéralement, Hannah, le fait pour ces enfants. Et c’est juste cette détermination, cette forte volonté, cette loyauté féroce et cette protection envers sa famille. Et cela comprend Owen le chef, Jamie la jardinière, et tous ceux qui s’y intéressent. Vous pourriez être là pendant deux minutes ou y être depuis 10 ans. Une fois que vous faites partie de son cercle intime, elle se bat pour vous, et c’est cette détermination qui lui permet d’avoir une manifestation physique pour pouvoir faire et toucher des choses dans le monde réel. » raconte-elle.

« Il représente son lieu de confort, de sécurité et d’amour »

La boucle temporelle dans sa mémoire revient toujours vers un souvenir : son entretien avec Owen, pour l’embaucher en tant que cuisinier au manoir de Bly, et T’Nia Miller revient sur un détail concernant le personnage de Rahul Kohli : « C’est elle. C’est sa voix… Ce n’est pas aussi facile pour elle de s’asseoir dans ce lieu de déni, et je pense que c’est la même chose avec l’âge. Vous savez, en vieillissant, nos sentiments et nos fantômes nous hantent, c’est pourquoi les gens ont des crises de la quarantaine, parce qu’ils traversent ça et ils se disent « Oh, merde, je dois me regarder  et gérer les choses avec moi-même. Et je pense que ce moment est la crise de la quarantaine d’Hannah. Il représente son lieu de confort, de sécurité et d’amour. Et mon dieu, elle l’aime, mais elle a tellement peur. »

Dès le premier épisodes, des indices sont présentés, et notamment ce mouvement du bras d’Hannah, qui ne cesse de se toucher le cou. Dans l’épisode 5, on apprend malheureusement qu’elle se brise la nuque en atteignant le sol du puit. Est-ce l’une de ses idées ? « je dois dire que j’aurais aimé trouver ça, mais ce n’était pas moi; c’était l’idée de génie de Mike [Flanagan]. »

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter