14 séries (cultes) qui n’ont jamais remporté d’Emmy Award

17 juin 2019 - 11h00

Les Emmy Awards sont considérés comme les Oscars de la télévision. Recevoir une statuette est donc un véritable honneur ! Mais cela n’empêche pas des séries majeures d’être snobées au fil des années, la preuve par 14.

Sur Écoute

Si vous consultez les listes de « meilleures séries télévisées de tous les temps » dans les médias spécialistes, alors vous avez forcément entendu parler de Sur Écoute, ou The Wire en version originale. La série culte de HBO explore la criminalité dans la ville de Baltimore, à travers la vision de ceux qui la vivent au quotidien. Son réalisme et les thèmes qu’elle aborde lui permettent d’être encensée par la critique, et pourtant au long de ses 5 saisons, The Wire n’a été nommée qu’à deux reprises aux prestigieux Emmy Awards : en 2005 et en 2008 dans la catégorie Meilleur scénario pour une série télévisée dramatique. Malheureusement, elle a échoué à chaque fois (incroyable mais vrai !).

Prison Break

La série avec Wentworth Miller et Dominic Purcell a bénéficié d’une importante popularité dans les années 2000, lui permettant de renaître de ses cendres en 2017, mode des revivals oblige. Néanmoins, Prison Break ne compte qu’une seule nomination aux Emmy Awards à son actif : en 2006, pour sa musique signée Ramin Djawadi. Et la série a été obligée de s’incliner face à Masters of Horror cette année-là !

Veronica Mars

Au même titre que Buffy, Veronica Mars a longtemps fait partie de ces *teen* séries un peu trop sous-estimées par la critique, souvent snobées par les cérémonies les plus prestigieuses en matière de télévision. Et si le show avec Sarah Michelle Gellar peut se targuer d’avoir remporté deux Emmy Awards (pour son maquillage et sa musique en 1998), ce n’est pas le cas de Veronica Mars qui n’a même jamais été nommée par l’Académie. 

The Leftovers

C’est l’une des grosses injustices Emmy-iennes de ces dernières années aux yeux de nombreux sériephiles : l’oubli de The Leftovers ! La série de Damon Lindelof, citée comme l’une des grandes oeuvres télévisuelles par plusieurs critiques, ne compte qu’une seule nomination à la prestigieuse cérémonie : celle de Meilleure actrice dans une série dramatique pour Ann Dowd en 2017. 

Oz

Là encore, on a affaire à un poids lourd des séries télé : la controversée et renommée Oz, première grosse série de HBO, lancée en 1997. Oeuvre fondatrice, elle ne compte aucun prix aux Emmy Awards, malgré ses deux nominations (Meilleur casting pour une série dramatique + Meilleur acteur invité dans une série dramatique avec Charles S. Dutton en 1999). 

Parks and Recreation

La sitcom portée par Amy Poehler fait partie de ces séries nommées, année après année, aux Emmys sans jamais recevoir la moindre statuette. En sept saisons d’existence, Parks and Rec compte ainsi 16 nominations (dont Meilleure série comique en 2011 et 2015) et zéro victoire. Que dirait Leslie Knope ?

Supernatural

Ou la meilleure preuve que longévité + popularité ne riment pas toujours avec trophées. La série Supernatural, 15 saisons et plus de 300 épisodes, des millions (milliards) de fans toujours aussi passionnés à travers le monde, mais seulement trois petites nominations (et zéro victoire) aux Emmy Awards à ce jour : Meilleure musique originale (2006), Meilleur montage sonore (2006 et 2008). 

Jane The Virgin

Jane The Virgin est la première série de l’histoire de la chaîne américaine The CW (Supernatural, The Vampire Diaries…) à avoir remporté un prestigieux Golden Globe, en 2015, pour la prestation de son actrice vedette Gina Rodriguez. Malheureusement, la série n’est pas encore parvenue à s’imposer aux Emmy Awards !

The Good Fight

Le spin-off de The Good Wife plaît tout autant à la critique que sa grande soeur, mais est *injustement* snobé chaque année aux Emmy Awards. Avec ses trois saisons au compteur, la série portée par Christine Baranski n’a été nommée que deux fois… pour sa musique.

13 Reasons Why

Première teen série de Netflix, 13 Reasons Why a ouvert le dialogue en matière de harcèlement scolaire, suicide adolescent et d’autres thématiques importantes. Malgré un succès populaire incontesté, 13 Reasons Why n’a jamais reçu de prix ni même de nomination aux Emmy Awards.

It’s Always Sunny In Philadelphia

La série avec Charlie Day et Danny DeVito brille peut-être par sa longévité, sa popularité et son humour, mais cela n’a visiblement pas suffi à convaincre l’Académie des arts et des sciences de la télévision. Depuis son lancement en 2005, It’s Always Sunny in Philadelphia n’a été nommée qu’à trois reprises lors des Emmy Awards, à chaque fois dans la catégorie Meilleure coordination des cascades. 

Skins

Skins a longtemps tiré son épingle du jeu, à côté de l’irréalisme d’un Gossip Girl ou d’un 90210, en matière de teen séries. Et malgré un succès critique indéniable, les Emmy Awards ne lui ont jamais prêté l’attention qu’elle méritait. 

Sons of Anarchy

Si les Golden Globes ont fait la part belle à Sons of Anarchy et son cast, récompensant notamment Katey Sagal pour sa performance en 2011, ce n’est pas le cas des Emmy Awards. Des nominations par-ci par-là (musique, maquillage, coordination des cascades) pour la série, mais jamais de récompense au final. 

Gilmore Girls

Gilmore Girls étant elle aussi issue de la grande époque WB, la chaîne qui a lancé bon nombre de teen séries cultes des années 90-2000, elle est et continue d’être boudée par les grandes cérémonies américaines, les Emmy en tête. Le revival de Netflix en 2016 n’aura toujours pas permis à l’écriture savoureuse d’Amy Sherman-Palladino de recevoir la distinction qu’elle mérite, et on ne comprend pas pourquoi. 

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter