Ada, Tommy, Arthur… Les Peaky Blinders donnent leurs prénoms à des bébés

2 septembre 2019 - 15h38

La série Peaky Blinders n’en finit pas de séduire et de conquérir une fanbase toujours plus grande… La saison 5, en cours de diffusion, continue son ascension. Elle a même inspiré pas mal de parents qui ont nommé leur rejeton avec les prénoms mythiques du clan Shelby.

 

Les anglais adorent recenser les prénoms les plus donnés dans leur beau pays et ô surprise, après ceux inspirés de Game of Thrones (coucou les Daenerys, on pense bien à vous), ce sont ceux des personnages de la série Peaky Blinders qui remportent la mise. Effectivement, il semblerait que les parents de 2018 ont aimé piocher dans les prénoms vintage et un peu retro du clan Shelby… Coup de projecteur.

Des prénoms anciens qui reviennent à la mode

Nick Stripe, qui officie au bureau des statistiques nationales a confié au Telegraph : « Arthur a fait son entrée dans le top 10 des garçons pour la première fois depuis les années 1920 et Ada a fait son entrée dans le top 100 des filles pour la première fois depuis un siècle, tous deux inspirés peut-être des personnages de la série télévisée Peaky Blinders de la BBC. »  L’expansion de la série n’en finit plus et a énormément dopé le tourisme à Birmingham, berceau de la série. Arthur, qui est donc le frère le plus perturbé des Shelby a donc les faveurs du public.

Cependant parmi les prénoms de la série les plus donnés retentit le silence d’un absent : Tommy. En effet, Thomas Shelby n’aurait pas vraiment droit à cette heure de gloire. Mais d’après Konbini US, le prénom irlandais Cillian reviendrait à la mode. Celui qui le porte n’est autre que Cillian Murphy, l’interprète de Thomas Shelby et acteur que l’on ne présente plus… Cillian aurait gagné 50 places dans le classement atteignant la 255e place en 2018.

La rédaction Serieously
Accro aux séries TV
Enfant spirituel de - une connexion wifi & un home cinema
Snack&Chill du moment - Euphoria & mezzes libanais
La rédaction Serieously on EmailLa rédaction Serieously on FacebookLa rédaction Serieously on InstagramLa rédaction Serieously on TwitterLa rédaction Serieously on Youtube