Ces séries qui parlent d’autisme avec justesse

Publié le 3 avril 2020 - 09h00

Comme on peut le voir actuellement à l’antenne de France 2 tous les vendredis soir avec Astrid et Raphaëlle, de nombreuses séries ont décidé d’aborder la question de l’autisme. Et c’est tant mieux.

 

Good Doctor

On peut avoir des troubles de la sphère autistique et être l’un des médecins les plus brillants de sa génération. Shaun Murphy le prouve toujours un peu plus dans Good Doctor, diffusée chez nous depuis 2018. Le docteur épate ses confrères grâce à ses capacités d’analyse et de déduction et, au fur et à mesure que la série avance, on peut voir son cheminement personnel vers davantage d’ouverture aux autres.

The Big Bang Theory

Si cela n’a jamais clairement été dit pendant les douze saisons de The Big Bang Theory, il apparaît assez clairement que Sheldon Cooper, le héros de la série, relève de quelques caractéristiques du syndrome d’Asperger. Manque de réciprocité sociale et émotionnelle, personnalité obsessionnelle, les points communs sont nombreux. Les scénaristes, eux, préfèrent parler d’un personnage “Sheldonesque” plutôt qu’autiste.

On The Spectrum

Les séries israéliennes viennent toujours nous surprendre avec des scénarios que l’on n’a jamais vus ailleurs. Avec On the Spectrum, le pari de réaliser une série centrée sur plusieurs autistes est réussi. On y suit le quotidien de trois colocataires, chacun avec leur intérêt spécifique, qui tentent de se tirer vers le haut pour s’ouvrir au monde et faire de nouvelles découvertes. Une série pleine d’humanité qui offre un regard nouveau sur la différence.

Atypical

Dès le moment où la série a débarqué sur Netflix, Atypical a séduit des millions de gens à travers le monde. C’est l’histoire de Sam Gardner, un ado autiste en quête d’amour et d’indépendance. Comme tous les jeunes du monde, il rêve de rencontrer quelqu’un, et la justesse des mots, des histoires et de l’interprétation des acteurs en font l’une des plus belles fictions de la plateforme de streaming.

Astrid et Raphaëlle

La dernière en date, c’est bien évidemment Astrid et Raphaëlle, la série de France 2. Comme nous l’a expliqué elle-même Lola Dewaere dans l’interview qu’elle nous a accordée, “on veut faire comprendre aux gens que ce n’est pas une maladie, c’est une différence.” En créant le personnage d’Astrid, l’équipe de la fiction tenait à retranscrire au maximum ce qu’était la réalité d’une autiste Asperger. Au contraire de Raphaëlle, elle ne va donc pas résoudre les affaires policières de manière pugnace et radicale, mais avec tact et précision.

Clément Rodriguez
Journaliste
clement@serieously.com

Je suis le fils spirituel de Jake Peralta (Brooklyn 99) & Roland (Plus Belle La Vie).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des madeleines et du chocolat chaud devant Desperate Housewives.
Clément Rodriguez on EmailClément Rodriguez on LinkedinClément Rodriguez on Twitter