Freddie Highmore (The Good Doctor) : « Shaun Murphy m’aide à être une meilleure personne » (INTERVIEW)

23 mars 2019 - 16h17

Freddie Highmore est l’invité exceptionnel du festival Series Mania à Lille. Et l’acteur de The Good Doctor a été attendu de pied ferme par les fans. Entre une masterclass et des signatures d’autographes, l’acteur a répondu aux questions sur sa carrière et bien sûr, The Good Doctor, dont la saison 2 sera présentée pendant le festival. Rencontre.

Quelles recherches avez-vous fait depuis sur l’anatomie, le travail de médecin pour la série et également l’autisme ?

F.H. : Je serais clairement tout à fait inutile en tant que docteur dans la réalité (rires), mais concernant l’autisme, nous avons réalisé que Shaun ne pourrait jamais représenter toutes les personnes qui sont concernées par cela. L’idée est de raconter son histoire personnelle  : qui il est, son sens de l’humour, de qui il pourrait tomber amoureux, ses nuances de personnalité.

Qu’est-ce que l’écriture d’épisode a apporté à votre métier d’acteur ? Et inversement ?

F.H. : C’était super de pouvoir écrire, d’être avec David, c’est un maître dans ce qu’il fait en tant que scénariste, je pouvais apprendre de lui. Cela m’aide à voir les choses différemment, pas seulement me concentrer sur Shaun uniquement mais de voir tous les personnages de la série. Cela m’a aidé aussi en tant que réalisateur !

Quelles sont les différences et similarités entre The Good Doctor et les autres séries médicales qui connaissent elles aussi un grand succès ?

F.H. : En général, les gens aiment les séries médicales car elles mettent en scène des personnages dans des situations crédibles. Je pense que The Good Doctor est différente grâce à l’espoir qu’elle donne et qui plaît aux gens, cet optimisme qui tranche avec la négativité qui règne en ce moment, à chaque fois que l’on voit les infos par exemple. Ce personnage qui est de nature heureuse, qui pense que les personnes sont dans le fond bonnes, c’est merveilleux !

En tant qu’être humain, que vous apporte le personnage de Shaun Murphy ?

F.H. : Je pense qu’en tant que britannique je suis très cynique ! (rires) et je pense que Shaun m’aide à être une meilleure personne et m’apporte de l’espoir, il est un personnage intéressant à incarner pour cela.

Liza Edelstein (Doctor House), apparaîtra dans la saison 2 de The Good Doctor encore inédite, qu’a-t-elle apporté sur le tournage ?

F.H. : Liza était incroyable, elle est apparue dans l’épisode que j’ai écrit, c’était super de collaborer avec elle, elle qui connaît bien David Shore. Elle faisait partie de la famille depuis le début !

Ces dernières années on vous a vu être Norman Bates dans Bates Motel une série avec une certaine écriture qui existe aussi sur Good Doctor, mais qui est une série grand public. Quelle direction voudriez-vous prendre par la suite ?

Freddie : Je ne sais pas, ce sont plus les personnages qui m’intéressent plus que le genre, faire un personnage différent à chaque fois. Là, c’est super de sauver des gens dans The Good Doctor au lieu de les tuer, c’était ma responsabilité morale (rires) ! Mais la prochaine série, je ne sais pas encore… Je suis très concentré sur The Good Doctor pour le moment.

Vous êtes acteur depuis l’âge de 7 ans, on peut comparer votre carrière à celle de Daniel Radcliffe, est-ce que c’est un modèle pour vous ?

F.H. : Je connais bien Daniel, nous sommes anglais tous les deux, nos pères sont amis depuis longtemps. C’est un modèle, il a fait beaucoup de choses différentes, du théâtre, du cinéma, des séries… Sa versatilité me touche.

Maintenant que vous avez beaucoup de cordes à votre arc, pensez-vous écrire votre propre série à terme ? Une idée ?

F.H. : Oui j’aimerais bien, je viens de créer une société de production à Los Angeles et on verra les histoires que l’on peut raconter grâce à elle… On verra !

Hannah Benayoun
Journaliste
Fille spirituelle de Leslie Knope dans Parks and Recreation et de Thomas Shelby des Peaky Blinders.
Let them binge parfait: regarder Friends avec une girafe, mais clairement je ne l'ai jamais fait.