Focus sur les 9 gamins les plus insupportables des séries

19 janvier 2018 - 15h18

SPOILERS : certains ont peut-être déjà empoisonné des pots pour bébés.

Ben Geller (Friends)

Le nombre de fois où l’on s’est répété en regardant cette charmante tête blonde de Ben : “Arrête, cesse, tais-toi, mais VA te coucher!” quand il se met en mode repeat ou lorsqu’il enchaîne les vannes et les blagues qui ne font rire que lui. Ça ne pardonne pas, les gènes, Ben possède ce je-ne-sais-quoi d’horripilant.

Indice de détestation : 21 %

Hayley, Alex et Luke Dunphy (Modern Family)

Certes, la série est attachante pour mille et une raisons, mais les enfants Dunphy ont tendance à nous taper sur les nerfs. Hayley, avant de devenir une styliste (presque) accomplie était une gamine complètement naïve, trop sûre d’elle et sans empathie. Alex, sa soeur est complètement son inverse, première en tout, madame-je-sais-tout ayant parfois carrément honte de sa famille et Luke rivalise d’ignorance sur beaucoup trop de sujets pour suffire à nous agacer. Après, on est à peu près sûr qu’aucun d’entre eux ne pourraient faire de mal à une mouche, il ne sauraient pas s’organiser une seconde. Plus horripilants que dangereux, les Dunphy kids!

Indice de détestation: 30 %

Lily Pritchett (Modern Family)

Deux écoles s’affrontent : est-elle l’adorable petite Lily, celle qui tiendrait dans le creux de la main tant elle menue, ou la terreur qui fait tourner ses papas, Cameron et Mitchell en bourrique un épisode sur deux ? Et c’est aussi un épisode sur deux qu’ils se demandent si elle n’est pas en réalité un diable, niché dans ce tout petit corps, prête à en découdre.

Indice de détestation: 47 %

Bart Simpson (Les Simpson)

Soyons honnêtes, tout le monde trouve que le rejeton Simpson  est LE cool kid de toutes les séries jamais imaginées. Mais regardez la vérité en face : est-ce que vous aimeriez vous retrouver dans sa classe? Être sa victime? Être sa sœur, sa mère ou même son meilleur ami Milhouse, ne serait-ce qu’une petite heure dans votre vie ? La réponse est claire : N.E.V.E.R.

Indice de détestation: 50 %

Helga Pataki (Hé Arnold !)

Garçon manqué plus que pestouille de base, Helga en fait voir à toute son école. Coups bas, insultes, elle ne peut quasiment jamais s’exprimer sans hurler sur ses petits camarades. Sauf quand elle se cache pour chuchoter son amour à Arnold… Rien que pour ça on lui pardonne (un peu).

Indice de détestation: 78 %.

Lizzie Samuels (The Walking Dead)

Déjà, elle bute sa sœur Mika dans la saison 4, mais elle s’en sortira pas mieux puisqu’elle se prend une balle dans la tête. Hormis ces petits détails innocents, elle est aussi ultra pessimiste, totalement weirdo et c’est en parfaite sociopathe qu’elle se met toujours à geindre pendant qu’elle éventre des petits lapins sans les manger. Nope, nope, nope.

Indice de détestation : 87 %

Joffrey Baratheon (Game of Thrones)

Il est plus simple de terminer par le plus trash. Si «gamin pas hyper gentil » devait avoir une définition ce serait bien Joffrey. Pré-teenager légèrement ravagé du cerveau, rongé par la perversité, narcissique au possible, il égorge des petits chatons les soirs de pleine lune entre deux décapitations et se fait des tartines de sang au petit dej. Coucou Joffrey !

Indice de détestation: 99,999999 %.

 

Hannah Benayoun
Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email