Clem : Lucie Lucas, la star de la série de TF1, révèle avoir été violée à plusieurs reprises

25 novembre 2019 - 10h25

Lucie Lucas, comédienne star de la série Clem de TF1, a bouleversé de nombreux internautes ce week-end. Elle a révélé avoir été victime de multiples agressions sexuelles tout au long de sa vie.

C’est dans un post Instagram très émouvant que Lucie Lucas a brisé le silence. La star de Clem, l’une des séries les plus suivies sur TF1, a tenu à adresser un message d’espoir à toutes les femmes. À l’occasion du week-end de la marche contre les violences faites aux femmes, la comédienne a énuméré plusieurs violences et agressions sexuelles dont elle a été victime dès son enfance.

Des violences dès l’âge de 6 ans

Dans son texte poignant, Lucie Lucas commence par décrire les violences qu’on lui a fait subir, et cela dès six ans. “Moi, j’aimais jouer au foot avec les garçons mais je n’aimais pas qu’ils me coincent quotidiennement dans les toilettes, essaient de me déshabiller et m’obligent à garder leur langue dans ma bouche”, écrit-elle dès le premier paragraphe.

Au fil des lignes, l’émotion s’intensifie d’autant plus que les agressions ne s’arrêtent pas et défilent sous les yeux des lecteurs. “J’aimais le théâtre mais je n’aimais pas que mon professeur tâte mes seins naissants et remonte sa main le long de mes cuisses chaque fois que je me trouvais à côté de lui”, continue-t-elle.

De multiples agressions sexuelles

J’aimais secrètement ce garçon de 2 ans de plus que moi, tous les étés pendant les vacances, mais je n’ai pas aimé qu’il s’en aperçoive et me viole dans sa cave quand je pleurais toutes les larmes de mon corps en disant non mais que je ne criais pas ni me débattais pour épargner ma mère qui attendait dans sa voiture à quelques mètres de là que je finisse « mes adieux romantiques »”, enchaîne-t-elle, sans que cela ne s’arrête. “J’aimais tant ce petit copain mais je n’ai pas aimé qu’il me viole avec la volonté de faire mal et de me punir parce qu’il pensait que je l’avais trompé.”

Au-delà de sa vie personnelle, la vie de Lucie Lucas s’est également vue bouleversée dans le milieu professionnel dans lequel elle évolue. “J’aimais être comédienne mais je n’ai pas aimé que ce réalisateur me fasse du chantage pour que je me mette nue devant toute l’équipe pour une scène en me faisant croire que mon corps ne serait vu que de loin alors que j’ai découvert devant ma télé que mon postérieur remplissait tout l’écran”, confie-t-elle également.

En légende de ce texte, Lucie Lucas explique admirer le courage des femmes qui osent dénoncer, même sans donner de noms, ce qu’elle ne fera pas dans ses lignes.

Clement Rodriguez
Journaliste
[email protected]

Je suis le fils spirituel de Jake Peralta (Brooklyn 99) & Roland (Plus Belle La Vie).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des madeleines et du chocolat chaud devant Desperate Housewives.
Clement Rodriguez on EmailClement Rodriguez on LinkedinClement Rodriguez on Twitter