Gossip Girl : Chace Crawford raconte pourquoi il est difficile d’oublier la série

2 mai 2019 - 10h21

Gossip Girl s’est peut être terminé en 2012 mais les exploits de Serena, Nate, Blair, Chuck et le reste de la jeunesse dorée de l’Upper East Side sont à jamais encrés dans le coeur des fans. Chace Crawford en dit plus sur ce succès.

 

Pour Chace Crawford, qui a joué le rôle de Nate Archibald, il est difficile de totalement oublier Gossip Girl. Le succès de la série l’a rendu célèbre, et sa notoriété ne baisse pas ! Il attribue même une partie de sa popularité à Netflix, qui possède toutes les saisons de la teen-série.

À l’occasion d’une interview accordée au site américain USWeekly, l’acteur de Gossip Girl confie qu’il est « difficile » pour les acteurs de se sortir de la série. S’il avoue aimer la série, il est sur que «  Netflix nous a vraiment gardés en vie ». « C’est intéressant de remarquer que ce sont toujours les mêmes genre de personnes » qui regarde la série. Netflix a, de plus,  permis à Gossip Girl d’acquérir d’un nouveau public.

Un reboot de la série ?

Depuis son arrivée sur Netflix, la montée en popularité de Gossip Girl a lancé des rumeurs d’un possible reboot de la série. Même si personne n’a démenti, il semble que ces rumeurs se soient calmées. Chace Crawford affirme néanmoins, qu’il est toujours proche de certains acteurs (il a même assisté au mariage de Penn Badgley), même s’ils habitent tous dans des villes différentes. « C’est comme l’université, c’est quelque chose de spécial ». 

L’amitié que les acteurs entretiennent encore pourrait- elle signifier un reboot de la série ? Pour Chace Crawford, «  il serait difficile de réunir tout le groupe, nous avons tous la trentaine maintenant ». Mais l’acteur ne serait pas contre cette idée ! Pour l’instant, Chace Crawford travaille sur sa nouvelle série Amazon The Boys, alors ne vous faites pas trop d’espoir pour une réunion de Gossip Girl prochainement. «  Bien sur si ça arrive, je serai le premier à voir ce que font Nate, Serena, Blair, Chuck, Dan, et les autres ». 

Margaux Paul