Insatiable : Netflix défend la série après la polémique sur la grossophobie

31 juillet 2018 - 09h48

Depuis la mise en ligne de la bande-annonce, Insatiable, la nouvelle série de Netflix est en proie à une grosse polémique. Le show favoriserait la grossophobie et continuerait de propager des clichés. Après la pétition signée par des milliers d’internautes, la plateforme prend maintenant la défense de sa série.

Après Alyssa Milano qui avait pris la défense d’Insatiable suite à la polémique suscitée par la bande-annonce et la pétition lancée pour faire la faire annuler, c’est Netflix qui vole au secours de sa nouvelle série. « Nous ne discriminons pas Patty. Nous abordons (par le biais de la comédie) les dégâts causés par la grossophobie. J’espère que vous comprendrez mieux » avait écrit l’actrice sur son compte Twitter. Une version appuyée par Cindy Holland, la vice présidente des contenus originaux de la plateforme, à l’occasion d’une conférence de presse lors des TCA.

« La grossophobie est dans l’ADN de la série »

« La créatrice (Lauren Gussis) avait très envie d’explorer ces questions à partir de ses propres expériences, mais de manière satirique, d’une manière très exagérée » a-t-elle assuré. Ajoutant que « le message de la série affirme que l’important c’est de se sentir bien dans sa peau. La grossophobie est au cœur de la série, c’est dans son ADN« . Pour rappel, Patty, le personnage d’Insatiable incarné par Debby Ryan, est insultée et humiliée tous les jours au lycée par ses camarades à cause de son poids. Après un été seulement, elle devient mince et les gens n’ont d’yeux que pour elle. La raison de sa perte de poids ? Elle se fait frapper par un SDF et passe 3 mois à l’hôpital, la mâchoire resserrée.

Un traitement pointé du doigt par des milliers d’internautes qui imaginent déjà la série avoir une très mauvaise influence sur les jeunes et perpétrer les clichés grossophobes. Mais Lauren Gussis souhaite réellement s’appuyer sur sa propre jeunesse, comme elle l’avait déjà expliqué dans un long message sur Twitter : « quand j’avais 13 ans, j’étais suicidaire. Mes meilleurs amis se sont éloignés de moi, et j’ai voulu me venger. Je pensais que si je devenais jolie physiquement, c’était suffisant. Au lieu de ça, j’ai développé un trouble de l’alimentation… Et une sorte de rage qui vous donne envie de faire des choses très sombres ».

Rendez-vous le 10 août sur Netflix pour vous faire votre propre avis.

Romain Cheyron
Journaliste
[email protected]

Fils spirituel de - J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural)
Snack&Chill du moment - Friends & Pizza chicken/pepperoni, extra fromage
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter