Interview : Veysel Gelin et Kida Khodr Ramadan de 4 Blocks

9 novembre 2017 - 17h41

4 Blocks, la série de la nouvelle chaine Warner TV, est l’histoire de la puissante mafia libanaise à Berlin. Le grand chef, Ali dit Toni veut quitter ce monde violent et avoir son business légal. C’est sans compter sur son petit frère Abbas qui ne l’entend pas de cette oreille (Veysel Gelin) et toute la police qui veut voir sa tête tomber. Nous avons rencontré les interprètes de Toni et Abbas qui ont répondu à des questions sur la série.

Veysel et Kida, vous êtes tous deux interprètes des deux rôles principaux de la série 4 Blocks, pourriez-vous décrire pour les lecteurs la série en quelques mots ?

KKR : C’est l’histoire d’un clan, d’une famille. Il y’a un frère qui règne sur la mafia, mais il souhaite arrêter. Malheureusement un jour son petit frère commet une grave erreur, et Ali mon personnage doit continuer pour protéger sa famille.

Toni est un peu comme Le Parrain, le Don Vito Corleone de la mafia berlinoise. Vous êtes-vous inspiré de grands mafieux connus comme Toni Montana ou Corleone pour vos rôles ?

KKR : J’ai en fait pris des choses un peu partout, dans chacun de ces grands noms. Mais à aucun moment je n’ai essayé de les imiter. Bien sûr ce sont des modèles, Don Corleone est un modèle de ma jeunesse. Le nom Toni d’ailleurs vient de mes amis dans la série qui eux m’ont surnommés ainsi en référence à Montana.

Pensez-vous que la série pourrait être perçue comme un documentaire sur la mafia à Berlin plus que comme une simple fiction ?

VG : Non, c’est de la fiction. Bien sûr c’est inspiré de ce qu’on connait, de la rue mais en fin de compte c’est une fiction. Il y a beaucoup de documentaires qui partagent les deux, qui essayent de faire un peu de fiction mais ce n’est pas notre cas. Je dirais plutôt que c’est une série très authentique.

KKR : Les fans la prennent tellement au sérieux, parfois ils pensent que cela se passe comme ça dans la vraie vie. Avant ils n’avaient jamais vu ça, c’est tellement authentique. c’était un peu un mythe pour les fans, on ne leur avait jamais ouvert les portes de la mafia. On connaissait les mafieux aux Etats-Unis, avec des séries comme Les Soprano, mais cela reste de la fiction.

Veysel, vous jouez Abbas, le petit frère de Ali. Il sait que son frère veut sortir de la mafia et de tout ce monde de violence. Accepte t-il ce choix facilement ?

VG : En principe non. Il n’est pas d’accord avec ça, mais il est plus dans l’état d’esprit de dire à son frère « très bien tu veux te barrer vas-y, mais moi je reste » . Mais Ali sait que tout peut dérailler si c’est moi qui prend tout en main, car moi je pense avec le poing et lui avec le cerveau.

Donc, si Toni réussit à sortir du milieu c’est Abbas qui prendrait le contrôle de la mafia. Pensez-vous qu’il apportera plus de violence avec lui en tant que chef ?

VG : Oui, dans tous les cas Abbas a des morts dans son placard et est violent.

KKR : En gros ce qu’il faut retenir, c’est que Abbas réussira à tenir 3 ans, ce que moi j’ai tenu 35 ans.

Cette série fait beaucoup penser à l’histoire de Jax Teller de Sons of Anarchy qui souhaite également sortir sa famille du cercle violent des motards mais ne fait que s’y enfoncer toujours plus au fur et à mesure. Qu’en pensez-vous ?

KKR : Alors en effet c’est le pitch de base, mais la série rappelle bien plus Gomorra, la série italienne sur la mafia napolitaine de la Gomorra. Mais on est plus fort que Gomorra, en ce sens où nous sommes des acteurs qui avons senti la rue, la vie dans la rue.

VG : effectivement j’ai vu Sons of Anarchy, mais par exemple dans Gomorra, ils semblent moins authentiques, car ils parlent avec un bel accent italien. Nous dans la série on parle comme des gens de la rue, des vrais mafieux, nous avons grandis avec ce langage là.

Comment avez-vous fait en sorte de ne pas stigmatiser la mafia avec vos rôles dans la série ?

KKR : la mafia était super fière de nous ! On les a bien représentés. On a eu des super feedbacks.

Si vous deviez aviez la possibilité de jouer dans une seule série, laquelle ce serait ?

VG : sans aucun doute, Les Soprano. Ou une autre série que j’adore, Lilyhammer.

KKR : C’est clair Les Soprano ! Homeland peut-être, mais j’ai eu une offre de rôle dans Homeland, que j’ai refusé parce que je ne me voyais pas dans ce rôle là.

 

4 Blocks est à découvrir dès ce soir sur Warner TV.

Donia Salah
Responsable événementiel
donia@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Cookie Lyon (Empire) & Elijah Mikaelson (The Originals).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des sushis à volonté devant Baby Daddy.
Donia Salah on EmailDonia Salah on InstagramDonia Salah on Twitter