Pretty Little Liars : 3 théories sur l’intrigue du reboot du créateur de Riverdale

Publié le 29 septembre 2020 - 16h17

C’est officiel : Pretty Little Liars va avoir son propre reboot porté à l’écran par Roberto Aguirre-Sacasa, le papa de Riverdale. Si l’on sait encore peu de choses à son sujet, l’heure est à la spéculation. Voici trois théories sur ce que ce reboot pourrait offrir en termes d’intrigues.

 

Après un teaser mystérieux pour promouvoir le reboot de Pretty Little Liars toutes les possibilités sont ouvertes. Pour rappel, le teaser dernièrement dévoilé montre un fond noir avec pour seule inscription : “Ce n’est pas ce que vous croyez, pétasses. -A”. Appelé Pretty Little Liars : Original Sin, ce reboot nous offre de sacrées pistes de réflexion, comme la série d’ailleurs, quant à son intrigue principale. Voici trois théories à explorer.

Le reboot serait en réalité un préquel

Et si la nouvelle version de Pretty Little Liars était un préquel ? Après tout, le scénario partagé indique plutôt clairement que nous marcherons dans les premières traces de -A. Une idée renforcée par le nom donné à ce reboot : Pretty Little Liars : Original Sin. Et si l’intrigue nous conduisait à la racine même du mal avant les événements que l’on connaît ? Si tel est le cas, pourquoi est-ce que le message serait signé d’-A, que l’on a connue dans cette génération ? Cela voudrait probablement dire qu’-A serait une sorte d’entité plus ou moins universelle qui aurait déjà sévi par le passé…

Et si le reboot était centré sur les parents des Liars ?

Imaginez un peu, -A se transmet de mères en filles. Si l’on part de ce postulat, l’origine même de -A peut venir d’une mère. Dans la mesure où le scénario partagé indique un changement de décor, c’est une possibilité à explorer. Adieu Rosewood et bonjour Millwood, ville où tout a commencé bien avant que les Liars n’existent. On le sait, dans Pretty Little Liars, comme dans beaucoup de séries, les rebondissements sont nombreux et peut-être qu’un ancêtre des Liars a pu un jour être confrontée à celui de -A qu’on a connu dans la série originale que ce soit à Millwood ou dans une toute nouvelle ville ?

Demi-tour toute, le reboot de Pretty Little Liars n’aura rien à voir avec tout ce qu’on a connu

Enfin, dernière piste à explorer : oubliez tout ce qu’on a connu avant. Ce reboot offrira une porte d’entrée dans un nouvel univers, une nouvelle ville où de nouvelles âmes sont poursuivies façon film d’horreur par une fameuse -A. Après tout, le scenario est explicite : c’est une nouvelle génération de Liars. Il n’y aura donc aucun lien avec les DiLaurentis ou les Hastings : Pretty Little Liars : Original Sin fait table rase de tout ce qu’on a connu auparavant pour se centrer sur une figure commune : -A, qui perdure au fil du temps. Avec Roberto Aguirre-Sacasa aux commandes, fana de films d’horreur auxquels il fait référence dans ses séries, il y a fort à parier que cette nouvelle série puise dans les codes même de ce genre cinématographique. Et si -A était effectivement une entité qui hantent les gens maudits ? À la façon d’une malédiction qu’on connaît bien dans les films à frissons…

Pour en avoir le cœur net, il va falloir faire preuve de patience. Tout juste annoncé, le reboot de Pretty Little Liars n’a pour le moment ni casting, ni date de tournage et donc, encore moins une date de sortie.

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter