Riverdale : la preuve par 9 que Betty est la plus poissarde de la ville

Publié le 27 avril 2018 - 09h33

Qu’on le veuille ou non, Betty est une gentille, une vraie. Même si elle a son petit côté dark (encore pas vraiment résolu), elle reste un personnage fort et sensible. Par contre, elle n’a vraiment pas de fer à cheval au-dessus de la tête. On vous dit pourquoi.

Niveau famille dysfonctionnelle on est pas mal

betty cooper riverdale

Bon. OKAY dans Riverdale, à part Archie, personne n’a de famille normale. La ville est même un essaim à problèmes familiaux. Mais on peut dire que celle de Betty en tient une jolie couche. Une sœur écartée de la famille et enceinte, des parents qui se déchirent au moindre battement de cil, des souvenirs et des secrets inavouables dans chaque album photo… Betty ne vit vraiment pas dans La Fête à la Maison, nopy nope. 

Sa mère dit non à tout. Mais vraiment.

Le problème d’Alice, c’est qu’elle dit très souvent « non » à absolument tout. Concernant Betty, on atteint même un certain sommet dans la saison 1. Sa mère dit non parce que c’est la figure d’autorité et que Hal est un saucisson mou du genou (que l’on croit). Du coup, c’est affrontement sur affrontement alors que Betty ne veut faire qu’aider sa mère qui a pris les pires décisions du monde, mais personne n’écoute Betty.

Ses neveux s’appellent Juniper et Dagwood

Pour en rajouter une couche, sa soeur – qui a disparu en couvent, enceinte jusqu’aux dents de son boyfriend, que l’on a juste assassiné de manière absolument ignoble – a baptisé ses enfants Juniper et Dagwood. Si c’est pas pire que de passer sous une échelle un dimanche de pluie ou de caresser un chat noir qui a la gale, on ne sait pas ce que c’est. JUNI-PER et DAG-WOOD.

Sa meilleure amie est fille de mafieux

Okay, pas de sa faute. N’empêche que c’est à vous pourrir une belle amitié. Tu sais pertinemment que tout ce qui touche à Veronica est louche… Aller dormir chez ta copine est à tes risques et périls ! Vraiment, c’est une belle épine dans le pied.

Jughead est un journaliste d’investigation appartenant à un gang

Il faut quand même le rappeler, Jughead est un auteur de poésie réaliste triste et aussi journaliste d’investigation qui ne résout presque aucune affaire. Mais en plus de ça, le petit ami de notre chère Betty appartient à un gang qui a pas mal de choses à se reprocher au fil des années. Du coup, la pauvre Betty ne sait plus vraiment sur quel pied danser. Est-elle avec un être pur et vierge de tout soupçon ou un affreux chef de gang assoiffé de sang ? Mais non Juggy, on te taquine, on sait juste que tu mets ta petite veste en cuir pour être raccord avec ton bonnet.

Un énergumène vit sous son toit depuis des jours

Chic, sacré Chic. Un garçon psychotique qui vit chez elle depuis des jours, flippant à souhait, la regardant dormir le soir, se faisant allègrement passer pour son frère et qui mène sa mère – qui dit toujours non à Betty – par le bout du nez. Un cauchemar que personne ne supporterait tellement c’est gros comme une maison, mais Betty, elle n’a pas le choix. Sa maman dit non.

Quelqu’un est mort chez elle…

C’est littéralement la pire chose qui peut arriver à qui que ce soit, surtout quand on voit tout, hein Betty. Évidemment sa mère nettoyait tout et lui a demandé de l’aide. À peu près la pire chose du monde pour n’importe qui.

… Et elle devait se débarrasser du corps.

[…]

Elle se fait harceler par un serial killer à capuche

Parmi toutes les personnes insupportables qui vivent à Riverdale, il a fallu que cette pauvre Betty soit choisie par un horrible tueur assoiffé de sang pour la harceler. Betty, la seule petite qui se tape vraiment, mais alors VRAIMENT, tout le sale boulot dans la série.

Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email