Sick Note : 3 raisons de se laisser contaminer par la série avec Rupert Grint sur Netflix

Sick Note a débarqué sur Netflix ce mois de novembre. La série britannique met en vedette ce cher Rupert Grint dans la peau de Daniel, un petit standardiste de compagnie d’assurance qui enchaîne les arrêts maladie. Menteur, paresseux, Daniel va se trouver dans la pire des situations : faire croire à tout le monde qu’il a le cancer. On vous donne 3 raisons de plonger dans la série british du moment.

Ordonnance n°1 : mensonges et faux cancer

Rupert Grint confirme qu’avec le rôle de Daniel, l’acteur est doué avec les personnages un peu flemmards, lâches sur les bords voire carrément menteurs. Daniel est un peu médiocre et négligeant. Après avoir enchaîné les arrêts maladie pour ne pas bosser dans la boîte d’assurance où il est simple standardiste, le Dr. Glennis (Nick Frost) lui diagnostique un cancer, avant de se rétracter quelques jours plus tard. Décidé à ne pas dévoiler la vérité puisque sa supposée maladie lui a permis d’être caressé dans le sens du poil par son entourage, Daniel décide de s’enfoncer dans les sables mouvants du mensonge… Jusqu’à étouffer rapidement. L’enchaînement de péripéties est assez irrésistible et on se laisse prendre aux innombrables catastrophes que rencontre Daniel.

Ordonnance n°2 : les comédies britanniques et Netflix, c’est un oui

Entre The IT Crowd, Lovesick et Chewing-Gum, Sick Note est une nouvelle pépite british à ne pas louper. Dès les trois premières scènes, Daniel, personnage doux-amer, nous donnerait presque envie d’être cynique, mais surtout de nous déculpabiliser un bon gros coup. On ne rit certes pas aux éclats, mais ce n’est pas le but. Par contre, on veut savoir jusqu’où David ira pour conserver son secret intact, si possible en gardant toutes les situations gênantes du premier épisode…

Ordonnance n°3 : le casting parfait

Ce qui peut vous faire facilement cliquer sur Sick Note reste essentiellement le casting : Rupert Grint of course, en pleeeeine forme mais aussi le génialissime Nick Frost que vous avez sûrement vu avec son compère Simon Pegg, génial en médecin à côté de ses pompes. Mais encore Don Johnson en patron sacrément immonde, Pippa Bennett-Warner et en guest Lindsay Lohan. L’alchimie entre les personnages et la cohérence de leurs interactions permettent à Sick Note d’être LA bonne série bien trépidante qu’il vous faut en cas de cafard. Ou de bonne grippe.


Hannah Benayoun
Journaliste
Fille spirituelle de Leslie Knope dans Parks and Recreation et de Thomas Shelby des Peaky Blinders.
Let them binge parfait: regarder Friends avec une girafe, mais clairement je ne l'ai jamais fait.