10 séries féministes à regarder pour la journée des droits des femmes

Partage
Lien copié !

La journée internationale des droits des femmes, c'est aussi l'occasion de regarder des séries qui mettent des figures féminines à l'honneur, mais aussi se recentrer sur les problématiques que ces dernières subissent. Qu'elles aient un casting 100% féminin, qu'elles présentent une icône féministe ou qu'elles mettent en lumière le sexisme, ces 10 séries sont à regarder en ce 8 mars.

Marvel’s Jessica Jones

Plus besoin de présenter la première super-héroïne de Marvel à avoir obtenu son ticket pour le petit écran. Jessica Jones revient pour une seconde saison ce vendredi 8 mars. Il est donc impossible de la manquer. La détective désinvolte avait marqué les esprits lors de la première saison, avec sa répartie implacable et sa super-force. De plus, elle avait réussi à s’imposer comme une figure féminine tout en s’éloignant des archétypes de féminité. Après plus de deux ans d’attente, Jessica Jones fait enfin son retour sur Netflix.

Chewing Gum

Élevée dans un cadre ultra religieux dans une cité de banlieue anglaise, Tracey, 24 ans, toujours vierge, ne pense qu’à une seule chose : le sexe. Problème : elle n’y connaît absolument rien. Dans une ambiance plus qu’hilarante, elle va découvrir le monde de la sexualité et, avec sa naïveté, déconstruire tous les interdits qui entourent le sexe. Chewing Gum, c’est aussi l’occasion de montrer l’envers du sexe glamour avec des situations burlesques au possible et de faire « entrer la comédie dans ces instants d’intimité souvent embarrassants » comme l’avait déclaré Michaela Coel, la créatrice et actrice principale de la série.

The Handmaid’s Tale

The Handmaid’s Tale est l’une des séries qui a marqué le petit écran en 2017. Dans une société où le patriarcat est poussé à son paroxysme, les femmes ne remplissent plus que trois rôles : femmes au foyer, aides ménagères ou génitrices. Offred (Elizabeth Moss) est l’une de ces génitrices, que l’on appelle les Servantes. Au travers de son histoire, on suit la tournure glaçante que pourrait prendre notre société, avec comme message que les libertés et droits des femmes ne sont jamais acquis et qu’il faut se battre en permanence pour ne pas les perdre.

Grace Et Frankie

Grace et Frankie sont deux femmes que tout oppose. Le jour où leurs maris respectifs annoncent qu’il s’aiment et souhaitent se marier l’un à l’autre, elles décident d’emménager ensemble. En plus de mettre en avant la solidarité féminine, la série permet d’aborder un sujet trop souvent oublié : la sexualité des femmes âgées. À travers l’histoire des deux amies, de leurs reconstruction après un divorce jusqu’à leurs aventures entrepreneuriales, la série montre comment les femmes de plus de 60 ans essayent de se réapproprier leur corps et retrouver une sexualité épanouie. Le tout, sans tabous et toujours sur le ton de l’humour.

Big Little Lies

Derrière ses airs de banlieues chic et de femmes au foyer, Big Little Lies est loin d’être une réplique de Desperate Housewives. Véritable carton aux Emmy Awards dans la catégorie mini-série, elle met en avant la question des violences conjugales de manière juste, sans clichés et ne commet aucune erreur. Les quatre femmes (interprétées par Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Laura Dern) sont toutes des figures féminines fortes, chacune à leur manière.

Crazy Ex-Girlfriend

Une héroïne complètement dépendante à un homme : sur le papier, Crazy Ex-Girlfriend n’a pas l’air d’être la série la plus féministe du siècle. Et pourtant, il s’agit d’une série où l’on rit des situations dont on apprend habituellement aux femmes à avoir honte : les infections urinaires, les problématiques liées à une grosse poitrine ou encore la question du sexe pendant les règles. Le tout est traité autour de la folie du personnage créé et interprété par Rachel Bloom, sur un fond de comédie musicale.

Godless

Fin du XIXe siècle, en plein Far-West, La Belle est une ville où les femmes ont le pouvoir. Ce sont elles qui gèrent la loi et qui tiennent les fusils. En somme, elles sont organisées en société matriarcale. Les cow-girls vont devoir défendre leur ville contre une menace extérieure : un bandit qui recherche son ancien partenaire de crime.

She’s Gotta Have It

Reboot du film du même nom de Spike Lee sorti en 1986, She’s Gotta Have It raconte la vie de Nola Darling (DeWanda Wise), âgée d’une vingtaine d’années, qui ne s’embarrasse pas de la monogamie. La série donne la parole à une femme noire au creux de deux mécanismes de domination : le sexisme et le racisme. Si Nola se questionne beaucoup sur sa féminité, sa sexualité et sa carrière professionnelle, une chose est sûre : elle ne veut être possédée par personne. She’s Gotta Have It fait passer le message au spectateur que même si certaines femmes ne savent pas vraiment ce qu’elles veulent dans la vie, personne (et surtout pas un homme) n’a le droit de décider à leur place.

Anne with an E

Anne (Amybeth McNulty), orpheline à l’imagination débordante, doit rejoindre une nouvelle famille d’accueil. Mais Matthew (R. H. Thomson) et Marilla (Geraldine James), un frère et une sœur qui l’accueillent pour avoir de la main d’œuvre supplémentaire dans leur ferme, s’attendaient à un garçon plutôt qu’à une fille. Rythmée par l’imagination sans bornes de la jeune fille, la série oscille entre recherche d’identité et inégalités entre les genres.

GLOW

Centrée autour de l’univers du catch féminin, GLOW (pour Gorgeous Ladies Of Wrestling, les superbes dames de la lutte) dresse les portraits de femmes fortes de ce milieu méconnu. Inspirée d’une émission de catch des années 80, la série donne le pouvoir physique et moral aux femmes. Les personnages féminins font preuve d’une surprenante diversité et montrent l’importance pour les femmes de prendre confiance en elles.

Clément Capot

clement.capot@gmail.com

Je suis le fils spirituel de Jenna Maroney de 30 Rock et Ben Wyatt de Parks and Recreation
En ce moment, mon snack & chill parfait c'est Doctor Who en mangeant des tartines.

Suivez nous !

Dragon Ball Super : le nouveau titre de l’épisode 131 révélé, quel avenir pour Son Goku ?!

Dragon Ball Super : le nouveau titre de l’épisode 131 révélé, quel avenir pour Son Goku ?!

Supernatural : 6 théories complètement folles sur la série ! (Quoique…)

Supernatural : 6 théories complètement folles sur la série ! (Quoique…)

Lire aussi
Grey’s Anatomy, Elite… Les pires intrigues de séries inventées pour expliquer le départ d’un acteur

Grey’s Anatomy, Elite… Les pires intrigues de séries inventées pour expliquer le départ d’un acteur

Le Roi Lion, Vaiana…top 5 des pires compagnons des dessins animés Disney

Le Roi Lion, Vaiana…top 5 des pires compagnons des dessins animés Disney

Ces séries qui ont connu de gros problèmes sur leur tournage

Ces séries qui ont connu de gros problèmes sur leur tournage

12 questions bêtes qu’on s’est posées devant l’épisode 4 de la saison 18 de Grey’s Anatomy

12 questions bêtes qu’on s’est posées devant l’épisode 4 de la saison 18 de Grey’s Anatomy

Ces conflits de stars de séries que vous n’imaginiez même pas

Ces conflits de stars de séries que vous n’imaginiez même pas

YOU : aviez-vous remarqué cette erreur dans le final de la saison 3 ?

YOU : aviez-vous remarqué cette erreur dans le final de la saison 3 ?

Esprits Criminels : 14 atroces faits divers réels derrière les épisodes cultes de la série

Esprits Criminels : 14 atroces faits divers réels derrière les épisodes cultes de la série

Buffy, Arrow… 13 perruques qui ont gâché ces scènes de séries

Buffy, Arrow… 13 perruques qui ont gâché ces scènes de séries

10 personnages de séries qui méritaient un destin moins tragique

10 personnages de séries qui méritaient un destin moins tragique

Ces (gros) ratés Photoshop sur les couv’ de magazines de vos stars de séries

Ces (gros) ratés Photoshop sur les couv’ de magazines de vos stars de séries