Ces 10 séries sont adaptées de comics et vous ne le saviez (peut-être) pas

5 avril 2019 - 10h50

Parmi les milliers de séries qui existent, certaines sont originales, d’autres adaptées de films ou de livres, et il y a aussi celles inspirées sur des comics. En voici 10 dont vous ignoriez peut-être l’origine.

Riverdale

Archie, Jughead, Cheryl, Betty, Veronica et les autres héros de Riverdale sont tous adaptés des personnages venus tout droit de la maison d’édition Archie Comics. Ils ont vu le jour pour la première fois dans les années 1940. Et pour que la boucle soit bouclée, la série diffusée en France sur Netflix a aussi été adaptée en comics, sorti en 2017.

Les Nouvelles Aventures de Sabrina

Non, la Sabrina de Netflix n’est pas adaptée de la sitcom des années 90 dans laquelle Melissa Joan Hart incarnait la jeune sorcière en devenir. Ici c’est Kiernan Shipka qui joue une Sabrina venue tout droit des comics écrits et créés par Roberto Aguirre-Sacasa en 2014. Oui, le papa de Riverdale. Evidemment, le personnage est apparu pour la première fois dans les années 60 chez Archie Comics, mais cette version des Nouvelles Aventures de Sabrina est bel et bien adaptée des comics récents.

Lucifer

Notre diable préféré, dont la saison 4 arrive sur Netflix, est un personnage de comics ! Il est apparu pour la première fois en 1989 en tant que personnage secondaire dans les comics The Sandman. Avant de devenir le héros de sa propre histoire.

iZombie

Alors que la cinquième et dernière saison de la série débarque le 2 mai, il est temps de vous dire la vérité : iZombie est librement adaptée d’un comics qui a été publié entre 2010 et 2012. Si l’héroïne des comics s’appellent Gwen, celle de la série se nomme Olivia.

Wynonna Earp

La série canadienne – dont la saison 4 est en danger d’annulation – est adaptée des comics du même nom créés et écrits par Beau Smith. Le personnage, incarné dans la série par l’actrice Melanie Scrofano, est apparu pour la première fois en 1996, et a continué ses aventures papier jusqu’en 2017.

The End of the F***ing World

Surprise ! La série britannique dont la saison 2 va bien voir le jour sur Netflix est aussi basée sur un comic-book du même nom. Il existent de nombreuses différences entre les deux versions, et notamment chez les deux personnages principaux qui sont bien plus normaux dans les comics que dans la série.

Preacher

La série diffusée en France sur OCS est elle aussi venue tout droit du monde des comics. La version papier porte le même nom et a été créée en 1995. Il y a eu 66 numéro jusqu’en 2000, où l’histoire a pris fin. La série reviendra dans les prochains mois avec une quatrième saison, toujours avec Dominic Cooper dans le rôle titre.

Happy!

La série complètement dingue, dont la première saison est disponible sur Netflix, est basée sur le comic-book du même nom créé par la star du milieu : Grant Morrison. Il y a eu 4 numéros de la mini-série entre 2012 et 2013. La saison 2 de la série a débuté le 27 mars dernier, et devrait arriver sur Netflix dans les prochains mois.

Deadly Class

La série qu’on peut comparer à Harry Potter chez les assassins est disponible sur la plateforme de streaming Canal+SÉRIES. Le premier numéro du comic-book a été publié en 2014, et l’histoire continue encore aujourd’hui. Les différences entre les deux versions sont minimes en ce qui concerne la première saison et les fans des comics retrouvent parfaitement l’ambiance dans le show.

V-Wars

Enfin, la prochaine grosse série de Netflix, portée par Ian Somerhalder est aussi adaptée d’un comicc-book du même nom qui a vu le jour en 2014. Il n’y a pas encore de date de diffusion, mais préparez-vous à voir l’acteur dans une nouvelle histoire de vampires…

Romain Cheyron
Journaliste
Fils spirituel de JD de Scrubs et Castiel de Supernatural
Let Them Binge parfait : Friends, avec plein de pizzas, et quelques amis
Romain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter