Sex Education, Elite, SKAM… Ces séries qui parlent de sexe aux ados

Parmi le million de teen séries à envahir nos écrans, lesquelles parlent librement de sexe ? De Dawson à Sex Education, en passant par Elite, retour sur 8 incontournables en la matière.

Sex Education

En ce vendredi 11 janvier 2019, Netflix dégaine Sex Education, sa nouvelle teen série qui fait déjà beaucoup parler. Cette comédie dramatique britannique suit Otis, un adolescent vierge qui vit avec sa mère sexologue. Tout commence quand Maeve, vraie rebelle, entraîne notre héros dans la création d’une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée. Prenez place pour un cours d’« éducation sexuelle » pas comme les autres !

Elite

La teen série espagnole de Netflix ne lésine pas sur les scènes sexy, voire torrides. Plans à trois, moments coquins sous la douche… les adolescents d’Elite n’ont pas froid aux yeux ! Mais surtout, le show explore des thématiques liées au sexe assez inédites, comme la séropositivité ou le trouple. 

Glee

Alors que le show soufflera ses 10 bougies en 2019, Glee a été une vraie bouffée d’air frais pour ses téléspectateurs. La série musicale de Ryan Murphy parle (plus ou moins) librement de sexe chez les adolescents. Elle aborde le thème de la « première fois » qu’on soit hétérosexuel ou homosexuel, de la nécessité à se protéger ou encore du rapport au corps à cet âge crucial, le tout avec une touche d’humour et surtout de bienveillance.

SKAM

Réputée pour sa représentation très réaliste de l’adolescence, la série norvégienne ne pouvait passer à côté des discussions sur le sexe. Là encore, SKAM fait les choses avec énormément de justesse et d’authenticité.

Dawson

Les plus jeunes verront sans doute Dawson comme extrêmement soft, par rapport aux teen shows de ces dernières années, et pourtant à son lancement la série avait choqué les associations de parents américaines. Elle avait été pointée du doigt pour son « obsession de l’activité sexuelle pré-mariage » et ses dialogues trop « crus ». Contrairement à un Elite ou à un Skins, Dawson en dit (beaucoup) plus qu’elle ne montre. Le héros et ses amis se questionnent beaucoup sur leurs hormones, l’acte sexuel, ou son impact sur le comportement et les relations humaines. 

Skins

En 2007, Skins dépoussière le genre du teen show avec un côté « sexe, drogue et rock’n’roll » ultra assumé. La série britannique ne se contente pas de montrer des scènes olé olé, elle parle de sexe. Les personnages se posent de réelles questions existentielles, comme tous les ados du monde entier. Skins est complètement WTF, mais aussi dramatique, touchante et réaliste.

Buffy contre les vampires

La série Buffy contre les vampires, qui étudie moult problématiques liées à l’adolescence via la métaphore des démons, nous a offert un double épisode mythique sur le premier rapport sexuel de l’héroïne. Buffy fait l’amour pour la toute première fois avec Angel, au beau milieu de la saison 2, et celui-ci perd son âme car il connaît le bonheur parfait. Résultat : Angel redevient le diabolique Angelus. Un sous-texte lourd de sens…

The Fosters

À mi-chemin entre le drame familial et la teen série, The Fosters parle librement de sexe chez les adolescents. Elle aborde bien sûr le thème de la « première fois », peu importe son orientation sexuelle (c’est la première série à avoir mis en scène une scène de sexe avec un personnage transgenre), mais s’engage aussi sur un terrain plus sociétal comme l’absence de cours d’éducation sexuelle pour les ados LGBTQ au lycée. 


Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter