9 séries non-américaines qui ont cartonné chez les ados français

2:34 , 1 octobre 2018

Qui a dit que les producteurs américains étaient les seuls à détenir la recette du succès auprès du public adolescent ?

À l’occasion du lancement d’Elite, le nouveau teen drama venu d’Espagne et produit par Netflix, la rédac’ de Serieously fait le point sur ces séries non-américaines qui ont su séduire les adolescents français au fil des années…

Un, Dos, Tres

C’est l’exemple ultime des années 2000. Chaque adolescent(e) de l’époque a déjà entendu les noms de Lola, Pedro, Silvia ou Roberto, personnages vedettes de Un, Dos, Tres, et connaît peut-être même par coeur le refrain du hit « Sambame ». Plongée au coeur d’une école d’arts de la scène à Madrid, la série espagnole raconte le quotidien d’élèves et de leurs professeurs.

SKAM

Série norvégienne, SKAM a conquis les adolescents français grâce à sa forte présence sur les réseaux sociaux. C’est là l’une des forces de cette teen série, qui a mis en place un véritable dispositif permettant de suivre ses protagonistes sur Instagram et Facebook. Sortie en 2015, achevée en 2017, SKAM a duré 4 belles saisons, chacune racontée du point de vue d’un adolescent de l’école Hartvig Nissen à Oslo. Son succès est tel que des adaptations américaine, allemande, espagnole, néerlandaise et même française ont été développées.

Clem

Ce qui ne devait être qu’un téléfilm pour TF1 est finalement devenu une saga à succès. Lancée devant plus de 9 millions de téléspectateurs, en février 2010, Clem s’est imposée comme l’une des marques de la chaîne et s’apprête à entamer sa neuvième saison. L’histoire de cette adolescente qui tombe enceinte du jour au lendemain a séduit le public, et notamment le cœur de la cible familiale, si bien qu’elle fut la série la plus recherchée sur Google France en 2015 (devant Game of Thrones et The Walking Dead).

Skins

La même année que celle du lancement de Gossip Girl outre-Atlantique, la télévision anglaise dépeint un tout autre type de jeunesse dans Skins. Moins glamour, moins bling-bling et (beaucoup) plus trash mais réaliste, Skins introduit Tony, Sid, Effy et toute la bande au monde entier. La série devient un phénomène, notamment pour son traitement de sujets plutôt tabous (sexe, drogues, religion…) sans complexe et avec humour.

Misfits

Dans la veine de Skins, une touche de surnaturel en plus, Misfits est une série que de nombreux Frenchies ne se lassent pas de revoir grâce à Netflix. Elle met en scène de jeunes adultes condamnés à des travaux d’intérêt général et qui, frappés par la foudre, héritent de super-pouvoirs.

The Rain

Le 4 mai 2018, Netflix a donné le coup d’envoi d’une série danoise, intitulée The Rain. Le pitch ? Six ans après qu’un virus ait décimé plus de la moitié de la population de Scandinavie, un frère et une soeur rescapés partent à la recherche d’un abri et se joignent à un groupe de survivants… Comme bon nombre de productions de la plateforme, The Rain a fait pas mal parler avant même sa sortie. Et s’est constituée une jolie fanbase, lui permettant de décrocher une deuxième saison.

Kaamelott

C’est au tout début de l’année 2005 que M6 lance sa nouvelle shortcom Kaamelott. Inspirée de la légende arthurienne, créée et portée par Alexandre Astier, la série mi-comique mi-dramatique connaît un gros succès, avec des audiences s’élevant à 5 millions de téléspectateurs. Diffusée à une heure de grande écoute, Kaamelott s’adresse à un large public et les ados y sont tout aussi réceptifs que leurs parents.

Coeur Océan

C’est le 31 juillet 2006 que France 2 donne le coup d’envoi de Coeur Océan, soap adolescent made in France, dans lequel on suit un groupe de potes en vacances à l’Île de Ré. La série est diffusée entre deux productions américaines, dans le cadre de l’émission KD2A. Histoires d’amour, d’amitié, concours de Miss et Mister Plage, mais aussi drama familiaux, la recette fonctionne parfaitement auprès du public ciblé et Coeur Océan se paie le luxe de durer 5 saisons et 148 épisodes au total.

La Casa de Papel

En s’offrant les droits de cette série venue directement d’Espagne, et plus spécifiquement de la chaîne Antena 3 (la même qui diffusait Un, Dos, Tres), Netflix a tout gagné. La Casa de Papel est devenue la série non-anglophone la plus regardée de la plateforme, et a fait l’objet d’un buzz sans précédent à l’internationale et en France particulièrement. Les ados se sont pris de passion pour Le Professeur et sa bande de braqueurs et nombreux sont ceux qui fredonnent « Bella Ciao » depuis…

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter