11 relations parent-enfant de séries qui vous ont déjà ému aux larmes

7 novembre 2017 - 13h02

Ces duos parent-enfant made in vos séries préférées vous ont forcément fait verser une (ou plusieurs) larmes un jour ou l’autre. Et c’est pour ça qu’on les aime…

Noah et Stiles Stilinski – Teen Wolf

Suite au décès tragique de sa mère quand il était enfant, Stiles s’est beaucoup rapproché de son père durant son adolescence, dans Teen Wolf. Bien qu’ils aient parfois du mal à être sur la même longueur d’onde au début de la série, ils sont toujours là l’un pour l’autre. Les épreuves qu’ils traversent au fil des saisons ne font que renforcer leur relation, Stiles étant always prêt à tout pour protéger son père et inversement. Et aussi, parce que la saison 6A (où Stiles cesse d’exister aux yeux de ses proches) a bouleversé tous les fans.

Xiomara et Jane Villanueva – Jane The Virgin

Âgée de 17 ans quand elle est devenue mère, Xiomara Villanueva a noué une relation mère-fille aussi bien amicale que fusionnelle avec Jane. Elles sont toujours là l’une pour l’autre, se disent tout sans jamais se juger et se soutiennent dans leurs carrières respectives (Xiomara est chanteuse, Jane est écrivain). L’excentricité de Xio est compensée par la sagesse de Jane, et c’est bien la preuve qu’elles se complètent toutes les deux. Impossible de mentionner l’incroyable relation mère-fille de Xiomara et Jane sans citer Alba, la grand-mère et leur pilier à toutes les deux.

Ashley et Hanna Marin – Pretty Little Liars

Le départ de la maison de Tom Marin, ex-mari d’Ashley et père de Hanna, a été un coup dur pour la mère et la fille. Mais cela leur a permis de devenir plus proches que jamais. Ashley et Hanna sont très protectrices l’une envers l’autre, extrêmement unies et soudées. Et l’arrivée de -A dans la vie de l’adolescente ne va faire que renforcer ce lien. Si Hanna est parfois obligée de mentir à sa mère, c’est toujours dans le but de la protéger. On ne sait pas vous, mais on leur décernerait également l’award des mère et fille les plus stylées de la télévision.

Cookie et Jamal Lyon – Empire

Ce n’est pas un hasard si, dès sa sortie de prison, Cookie Lyon va voir Jamal avant tout le monde. Leur relation mère-fils est incontestablement la plus pure et la plus forte d’Empire, tant la sassy queen a toujours accepté son fils tel qu’il est (contrairement à Lucious). Même derrière les barreaux, quand Jamal se faisait brutaliser à l’école primaire, Cookie « avait ses arrières ». Le power couple d’Empire, c’est eux.

Lorelai et Rory Gilmore – Gilmore Girls

La relation mère-fille de Lorelai et Rory est le fondement même de Gilmore Girls. Ayant accouché de sa fille à l’âge de 16 ans, Lorelai a abandonné ses parents pour s’installer dans la petite ville de Stars Hollow et éduquer sa fille à sa façon. Résultat : Lorelai et Rory sont plus que mère et fille, elles sont les meilleures amies du monde. Leur passion pour la pop culture, leur amour du café et leur débit de paroles très rapide ne sont que quelques-uns des nombreux points communs qu’elles partagent et qui font le succès de la série la plus feel good des années 2000.

Hilda et Justin Suarez – Ugly Betty

Hilda Suarez, la grande soeur d’Ugly Betty, est tombée enceinte à l’issue du bal de promo de son lycée. Santos, le père de Justin, l’a abandonnée et la jeune femme n’a eu d’autre choix que de l’élever seule. Une relation mère-fils exceptionnelle s’est ainsi installée entre Hilda et Justin, basée sur la confiance, la tolérance et la communication. L’une des plus belles scènes de la série se déroule lors de la quatrième saison, quand Justin se fait élire « reine du bal de sa promo » par ses camarades de classe moqueurs, et qu’il remet alors sa couronne à sa mère, la remerciant pour tous les sacrifices qu’elle a fait pour lui.

Ned et Arya Stark – Game Of Thrones

L’une des relations les plus touchantes (et les plus saines) de Game Of Thrones concerne bien évidemment le duo père-fille Ned et Arya Stark, dans la saison 1. La jeune fille admire beaucoup son père, et ce dernier cherche à la protéger par tous les moyens. Malheureusement, il se fait décapiter (sous les yeux de sa progéniture) à l’issue du premier chapitre de GOT. À partir de là, Arya n’a qu’une idée en tête : venger son père. L’enfant déjà bien débrouillarde qu’elle est va progressivement laisser place à l’une des ados les plus badass du petit écran.

Jack et Randall Pearson – This Is Us

On aurait pu citer l’intégralité du clan Pearson, qui sont goals pour tous les fans de This Is Us, mais notre attention s’est portée sur Jack et Randall Pearson. Enfant adopté, Randall a souffert de sa différence durant son enfance, mais a toujours pu compter sur le soutien et l’amour inconditionnel de ses parents. Mention spéciale à la scène (bouleversante) du cours de karaté, où Jack porte son fils pendant qu’il fait des pompes, afin de lui montrer qu’il pourra toujours s’appuyer sur lui.

Gloria et Manny Delgado – Modern Family

Élevé par sa mère Gloria, suite au divorce de ses parents et l’abandon de son père, Manny a bâti une relation extrêmement fusionnelle avec celle-ci. La maturité du garçon y est sans doute pour beaucoup là-dedans, même si Gloria ne peut s’empêcher de continuer à le materner (so cute). D’ailleurs, le départ à la fac de Manny dans la saison 9 de Modern Family est difficile à vivre pour Gloria, son fils étant son BFF, son confident, sa person (comme dirait Meredith de Grey’s Anatomy). Big up également au duo père-fils Phil & Luke Dunphy.

Joyce et Buffy Summers – Buffy contre les vampires

Malgré l’amour qu’elles ont l’une pour l’autre, les rapports mère-fille de Joyce et Buffy sont assez compliqués… jusqu’à ce que la Tueuse révèle sa véritable identité à sa mère, dans le season finale de la saison 2 de Buffy contre les vampires. Joyce ne l’accepte pas au début, poussant sa fille à claquer la porte de la maison. Mère et fille se retrouvent finalement au début de la saison 3, plus proches et soudées que jamais. Buffy veille comme un ange gardien sur sa mère, ce qui est extrêmement touchant à voir.

Penelope et Elena Alvarez – One Day At A Time

Mère célibataire, Penelope Alvarez élève seule ses deux enfants, Elena et Alex, dans la sitcom One Day At A Time (avec l’aide de sa mère). Au cours de la première saison, sa fille adolescente s’interroge sur sa sexualité et prend conscience de son attirance pour les femmes. Penelope accepte assez vite son homosexualité, ce qui n’est pas le cas de son ex-mari quand il réapparaît dans le schéma familial. Elena peut heureusement compter sur sa mère pour prendre sa défense, et assumer à nouveau son rôle de mère ET de père de la famille Alvarez. On vous défie de ne pas fondre en larmes devant la scène finale (mère-fille) de la première saison de One Day At A Time, qui se déroule lors de la quinceañera d’Elena.

 

Eliott Azoulai
Journaliste
[email protected]

Fils spirituel de - Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld
Snack&Chill du moment - Ugly Betty & des churros
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter