Desperate Housewives vous manque ? 6 séries (actuelles ou non) qu’on vous conseille

2 octobre 2017 - 14h38

Vous avez le sentiment qu’aucune série ne pourra remplacer Desperate Housewives dans votre coeur ? Peut-être, mais on vous conseille de jeter un petit coup d’oeil à ces séries-là. 

On a l’impression que c’était hier que Susan, Lynette, Bree et Gabrielle débarquaient sur nos écrans… et pourtant, ça fait 13 ans que le pilote de Desperate Housewives a été diffusé sur ABC. Say what ?! Le soap légendaire de Marc Cherry soufflera ses 13 bougies le 3 octobre 2017 et, pour l’occasion, la rédaction de Serieously vous conseille 6 séries qui ne devraient pas vous laisser indifférent(e)s si vous êtes fans de Desperate Housewives.

Devious Maids

Sans surprise, la première sur notre liste est Devious Maids. En même temps, avec Marc Cherry et Eva Longoria aux commandes de ce soap mêlant humour, drame et enquêtes policières, Devious Maids est la petite sœur incontestée de Desperate Housewives. La série s’intéresse à quatre femmes de ménage d’origine latine au service de riches familles vivant à Beverly Hills. L’intrigue démarre par la mort de l’une de leurs amies dans de mystérieuses circonstances. Tiens, ça vous rappelle quelque chose ?

The Good Wife

Lancée en 2009, The Good Wife raconte l’histoire d’Alicia Florrick, une mère de famille qui voit sa vie bouleversée par l’incarcération de son mari après un scandale sexuel et une affaire de corruption. Elle va prendre son destin en main, intégrant ainsi un prestigieux cabinet d’avocats pour subvenir aux besoins de ses enfants. Plus qu’un énième show judiciaire, The Good Wife est une série sur la renaissance d’une femme. Avec subtilité, raffinement et délicatesse, les scénaristes peuvent compter sur la superbe prestation de Julianna Margulies pour incarner une héroïne qui s’impose, à coup sûr, comme l’une des plus marquantes de l’histoire des séries… au même titre que les housewives. Et, bonne nouvelle si vous avez déjà vu The Good Wife, puisque son spin off est actuellement en diffusion : The Good Fight.

Daytime Divas

Dans un autre genre, on vous recommande Daytime Divas. Moins connue que les autres, la série a été diffusée cet été sur la chaîne du câble américaine VH1. Portée par Vanessa Williams (l’inoubliable Renee Perry de Desperate Housewives), elle est basée sur le livre Satan’s Sisters de Star Jones, qui relate les coulisses des talk shows type The View. Entre manipulations, secrets et caprices de stars, Daytime Divas est un soap ultra divertissant, contenant une bonne dose d’humour et de second degré, centré sur des femmes. En somme, la combo parfaite pour n’importe quel nostalgique de Desperate Housewives.

Orange Is The New Black

A-t-on encore besoin de présenter Orange Is The New Black ? L’adaptation du livre autobiographique de Piper Kerman est une incontournable du paysage sériel depuis sa sortie en 2013 sur Netflix. L’univers carcéral féminin y est dépeint avec humour, cynisme et aussi réalisme à Litchfield. L’histoire débute par l’incarcération de Piper Chapman pour trafic de drogue. Néanmoins, c’est tout un groupe de personnages féminins, très différents les uns des autres, qui est à l’honneur dans Orange Is The New Black.

Mistresses

Comme Desperate Housewives ou Devious Maids, Mistresses met en scène les vies professionnelles et personnelles de quatre amies. Version américaine d’une série britannique du même nom, Mistresses ne démarre pas par un meurtre, mais comporte elle aussi son lot de mystères, de suspense et de cliffhangers. À noter la présence de the one and only Alyssa Milano au casting des deux premières saisons. Si Charmed vous manque autant que Desperate Housewives, vous savez ce qu’il vous reste à mater !

Big Little Lies

On termine par la mini-série qui a tout raflé aux derniers Emmy Awards : Big Little Lies. Avec son casting 5 étoiles (composé de Nicole Kidman, Reese Whitherspoon, Shailene Woodley et Alexander Skarsgård, entre autres) cette adaptation télévisuelle du roman éponyme de Liane Moriarty présente un paquet de points communs avec Desperate Housewives. Comme la série de Marc Cherry, Big Little Lies place au coeur de l’intrigue des personnages féminins forts et complexes, adeptes de ragots et de secrets, dans une petite ville à l’apparence tranquille, où se produit un meurtre dès le premier épisode. Big Little Lies ayant été diffusée sur HBO, l’ensemble se veut tout de même plus cru, plus glauque et moins pétillant que Desperate Housewives. Mais vous ne serez clairement pas déçus.

Alors, vous avez fait votre choix ?

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter